Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'imam Abdallah (Valence-France)

Le blog de l'imam Abdallah (Valence-France)

Simplifier l'islam pour les francophones

Mon discours pour notre repas citoyen de Ramadan

Nous sommes heureux d'accueillir nos invités qui ont accepté de partager avec nous ce repas citoyen et fraternel.

 

Vous allez tous subir notre contrainte horaire et attendre avec nous 21:33 l'heure exacte du couché du soleil pour pouvoir manger et se désaltérer.

 

Le mois de Ramadan est un mois de spiritualité intense pour chaque musulman , il lui permet de renforcer ses liens avec Dieu approfondir son amour et reconnaître ses bienfaits sur lui.

 

Le mois de Ramadan est aussi le mois du partage et de la solidarité, durant ce mois les musulmans se montrent particulièrement généreux et sensibles à la souffrance de leur prochains. C'est le mois de l'aumône et du partage.

 

C'est aussi l'occasion pour renforcer sa moralité et son éthique, de maîtriser sa langue et canaliser sa colère, de renforcer les liens de bonté avec son entourage. La bonté commence par le respect.

 

Contrairement à ce qui leur est demandé, certains musulmans qui n'observent de l'islam que les apparences et négligent le sens, transforment le mois de Ramadan à un mois de souffrance pour leur voisins.

 

À cause de ce mauvais comportement, le Ramadan est devenu synonyme, dans l'esprit de beaucoup de nos concitoyens, de bruit, de dérangement et d'incivilité.

 

Or c'est exactement le contraire que l'islam recherche à travers le jeûne du mois de Ramadan.

 

Il est de notre devoir à tous de participer à l'apaisement et au bien vivre ensemble, parents, mosquée, imam, éducateurs, policiers, mairie et tout simple citoyen. Chacun à son niveau et selon ses moyens.

 

Oui il faut des moyens pour pouvoir lutter efficacement contre l'exclusion et la ghettoïsation, il faut donner de l'espoir à ses jeunes qui ont perdus toute espoir, il faut leur faire sentir qu'ils sont eux aussi les enfants de la France.

 

Les associations qui œuvrent pour accompagner les jeunes des quartiers et les aider à trouver l'équilibre nécessaire pour devenir des bons citoyens doivent être soutenues et aidées. Malheureusement, ces associations, qui connaissent les quartiers et sont en contact permanent avec leurs réalités ne sont pas aidés. Ces associations souffrent du manque des moyens, alors qu'elles peuvent jouer un rôle nécessaire et complémentaire à celui des services sociaux et services municipaux.

 

Quand un homme, une association ou une communauté religieuse est injustement traité, quand elle est traité différemment des autres elle développe une attitude de rébellion ou une attitude de rejet et de rempli sur soi.

Nous nous sentons injustement traités aujourd'hui.

 

Il y a des femmes et des hommes volontaires, bénévoles, qui donnent de leur temps, de leur argent et de leurs énergies pour lutter contre la délinquance pour prévenir la radicalisation et pour que les choses s'améliorent dans notre ville et dans notre France.

 

Ces gens sont la avec vous ce soir, des musulmans, des fidèles de cette mosquée, des membres des associations actives, mais aussi des catholiques, des protestants, des juifs aussi, et beaucoup d'autres personnes croyantes et non-croyantes.

 

Bâtissons notre avenir ensemble, les uns avec les autres et non pas les uns contre les autres.

 

Merci encore d'être la ce soir avec nous pour partager notre repas.

 

Oui pour une citoyenneté active, oui pour le respect mutuel, oui pour la liberté respectueuse, oui pour l'égalité concrète, oui pour la fraternité entre les hommes.

 


Je voulais partager avec vous ce magnifique message d'un ami chrétien.
Bonjour,
Je n'ai pas pu être présent a l'iftar mardi dernier, étant retenu pour des raisons familiales, mais je voulais vous remercier pour l'invitation et saluer l'initiative. Je me réjouis qu'elle ait été un succès (j'ai entendu ça ce matin à la radio)
C'est un fait que le ramadan intrigue beaucoup de non musulmans (nous l'avions évoqué notamment lors d'une rencontre avec Abdallah).
En tant que chrétien, le ramadan m'interpelle et me renvoie à 2 questions :
1) Que sommes nous capables de sacrifier pour Dieu? A quel confort terrestre sommes nous prêts à renoncer pour nous rapprocher de lui ? Le jeûne est pourtant une tradition qui remonte aux origines du christianisme, mais c'est un fait que dans les pays catholiques occidentaux, cette tradition s'efface. C'est d'ailleurs cocasse de constater qu'on reparle du jeûne pour des raisons profanes (bien-être, minceur, détox...). D'une certaine façon, les musulmans nous rappellent que le jeûne est aussi un moyen de croissance spirituelle
2) Quelle place pour la vie communautaire? On reproche parfois aux musulmans leur communautarisme (et c'est un fait qu'il existe ici ou là des dérives lorsque la vie communautaire devient repli sur soi) mais la solidarité entre croyants que le Ramadan donne à voir, montre aussi comment la foi permet de fédérer les croyants autour des temps forts religieux. Hormis quelques mouvements d'Eglise où les croyants s'encouragent dans la foi, la pratique religieuse des chrétiens occidentaux occidentaux est trop souvent une aventure spirituelle individuelle. C'est paradoxal car Eglise signifie étymologiquement "Assemblée " ce qui suggère la vie communautaire.
Bref, lorsqu'on porte sur les musulmans un regard bienveillant, on est stimulé et interpellé dans sa propre foi. C'est là tout l'intérêt du dialogue inter-religieux qui permet à chacun, dans sa foi, de progresser grâce à l'autre!
Bonne fin de Ramadan et promis, je serai là si vous refaites un Iftar public l'an prochain (à la grâce de Dieu)
G. B.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article