Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'imam Abdallah (Valence-France)

Le blog de l'imam Abdallah (Valence-France)

Simplifier l'islam pour les francophones

Un converti se radicalise

Un converti se radicalise

Je suis tellement triste pour lui, depuis que j'ai lu ses paroles, je n'arrive pas à sortir son souvenir de mon esprit.

Un sentiment de culpabilité mélangé à l'étonnement et la tristesse m'envahit quand je pense à lui.

C'est un jeune homme qui s'est converti à l'islam il y a quelques années, il était tellement sincère, tellement motivé, que malgré ses difficultés scolaires, il lisait beaucoup et m'étonnait par ses discutions, ses réflexions et sa manière de voire les choses.

Il a quitté cette ville et a dû tombé sur des gens bizarres réels ou virtuels qui lui ont tourné la tête.

Aujourd'hui, si je veux résumer son islam, je le résume en trois mots: Arrogance, haine et frustration.

J'ai fait mon devoir envers lui, j'ai soutenu ses premiers pas vers l'islam, je lui ai expliqué ce que c'était la foi et comme d'habitude je lui ai longuement parlé de moralité et de courtoisie en islam notamment envers sa maman adoptive !!

Aujourd'hui, quelques années après sa conversion, je suis pour lui un imam égaré, qui incite à l'égarement !! Juste parce-que je dis des choses différentes que celle que lui enseignent ses gourous réels ou virtuels.

Cela me fait tellement mal au coeur de le voir comme ça.

Cela m'arrive même de me dire : qu'a t il apporté aux musulmans la conversion de ce jeune ?! qu'a t il apporté l'islam à ce jeune ?!

Ce n'est plus Dieu qui l'intéresse ni son prophète. Il est devenu un soldat de Satan dans l'incitation à la division et l’animosité entre ses frères.

Sa passion est de trouver les défauts des Tabligs et les failles chez les "iruan*" Hizbi !! comme il dit ?

(*iruan c'est à dire Ikhwan = frères musulmans).

Il est devenu Abou QuelqueChose, un professionnel des mises en garde et s'est octroyé le droit de classer les individus et de scruter même leur intentions.

Il a le Minhaj, il fait partie du groupe sauvé et cela le rend orgueilleux et présomptueux.

Sa haine maquillé par une couche d'islamité va encore frapper pendant des années et des années. Ses parents et son entourage familiale ne connaîtra l'islam qu'à travers sa haine et son rejet.

Il devient musulman mais il fait plus de mal aux musulmans que de bien. Je dis cela juste pour ne pas être injuste mais en réalité je sais que beaucoup parmi ses jeunes ne font aucun bien pour l'islam, ni pour leur propre personne.

Aujourd'hui je me pose beaucoup de questions.

Mais où est le problème avec ses nouveaux convertis ?!

L'islam est pour eux un refuge pour absorber leur souffrance familiale ?

Je sais que ce jeune a énormément souffert dans sa vie et que sa famille d’accueil n'a pas réussi à lui donner l'amour. Cela explique t il sa frustration et la haine qui diverse sur tout le monde ?

Aujourd'hui il ne faut plus hésiter de parler du "PROBLÈME" des convertis, de leur éducation spirituelle, de leur cheminement vers Dieu et de la récupération dont il font l'objet.

Je parle de convertis mais les jeunes musulmans qui retrouvent l'islam sont aussi fragiles que les convertis.

Je parlent particulièrement des convertis car j'estime aussi qu'ils sont censés jouer un rôle important pour créer des ponts entre les cultures et donner une image juste de l'islam à leur entourage.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Amma 05/08/2016 23:10

Dans le titre d'un de vos articles sur coexister et exister vous dites qu'il faut apprendre à se connaitre avant toute chose (je ne sais pas si vous le disiez à propos d'une communauté qui doit se connaitre, je n'ai pas encore lu l'article...sorry) Mais en l’occurrence c'est vrai..Plus jeune j’étais pleine d’interrogations mystiques (mon penchant allant plus vers l'inde à ce moment là), interrogations sans doute dues à une enfance plutôt difficile (et maintenant je la bénis cette enfance, sans elle aurais-je été qui je suis?)..Je me rappelle qu'une phrase dans un livre d'Arnaud Desjardin (un enseignat spirituel) m'avait heurtée (et aidée) "visé le naturel avant le surnaturel" (ça voulait dire ne pas allé se réfugier dans la spiritualité ou pire le dogmatisme pour fuir ce qui nous agite intérieurement)..Le premier des courages c'est de se retourner et de voir en soi (un travail avec un bon psy peut alors aider)..La foi risque moins alors d'^tre alpaguée par notre EGO pour en faire un objet personnel qui répond à nos manques et souffrances..
En tous cas merci pour votre site , je ne suis pas muslim mais sensible à tout ce qui élève l'homme et voir un peu d'intériorité et de sincérité (j'avoue que je suis plus sensible à la spiritualité soufie..... mais personne n'est parfait) après les pages facebook de l'imam Rachid Abou Houdini (Brestois) fait du bien..D’ailleurs je lui ai écris à ce jeune ..bonne route Que Dieu vous garde