Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'imam Abdallah (Valence-France)

Le blog de l'imam Abdallah (Valence-France)

Simplifier l'islam pour les francophones

Le Coran et la musique

Le Coran et la musique

Personnellement, je n’écoute que très rarement la musique. Je me sens en harmonie avec moi même quand j’ouvre le livre de Dieu et je psalmodie ses versets ou quand j’écoute une douce lecture de la parole de mon Seigneur.

Il m’arrive de temps en temps d’écouter les Anachides avec ou sans instruments. J’apprécie beaucoup les Anachides engagées et qui véhiculent des messages d’espoir et de repentir.

Avec mes postes sur la musique, je n’incite pas les autres à l’écouter mais je veux juste remettre les choses à leurs places et affirmer que cette question reste une question de divergence et qui ne nécessite aucunement l’importance que certains veulent lui donner au point de devenir le critère qui différencie le bon du mauvais musulman.

Pour ma part j’ai la conviction que tous les textes qui parlent de l’interdiction de la musique et des instruments ne concernent pas la musique et les instruments mais concernent ce que cette musique peut véhiculer comme mal et perversité. Ce ne sont pas les outils qui sont interdits mais c’est leur utilisation. C’est justement ce que le Coran confirme.

Suivez-moi je vous explique.

  • Allah a voulu interdire le Riba, Il a révélé des versets claires et explicites. “... alors que Dieu a permis la vente et a interdit l’usure (Riba)” 02. Sourate de la Vache (Al-Baqara)
  • Allah a voulu interdire l’alcool, il a révélé des versets claires et explicites : “[90] Ô vous qui croyez ! Les boissons alcoolisées, les jeux de hasard, les bétyles et les flèches divinatoires ne sont autre chose qu’une souillure diabolique. Fuyez-les ! Vous n’en serez que plus heureux ! [91] Le démon n’a d’autre but que de semer, par le vin et le jeu de hasard, la haine et la discorde parmi vous, et de vous éloigner du souvenir de Dieu et de la salât. Allez-vous enfin renoncer à ces pratiques ?” 05. Sourate de la Table (Al-Mâ’ida)
  • Allah a voulu interdire la viande du porc, il le dit explicitement à plusieurs reprise dans le Coran et sans aucune ambiguïté : “[3] Il vous est interdit de consommer la bête morte, le sang, la viande de porc, celle d’un animal immolé à d’autres divinités qu’à Dieu,...” 05. Sourate de la Table (Al-Mâ’ida)
  • la fornication c’est la même chose: “[32] N’approchez pas la fornication ! Cela est en vérité une turpitude et une voie néfaste.” 17. Sourate du Voyage nocturne (Al-Isrâ’)

Alors il est où le verset qui interdit la musique ?

Croyez vous que si Allah avait voulu interdire strictement la musique, Il laisserait les choses aussi ambiguës ?

Le Coran parle de la la musique ? absolument pas, aucun verset dans le Coran ne parle de la musique, aucun absolument aucun.

On pourrait même penser que la musique n’existait pas à l'époque prophétique tellement le Coran l’ignore complètement. Le Coran parle des poètes mais pas des musiciens. Ce qui prouve que ce qui est important ce sont les paroles et le contenu et non pas enveloppe qui les véhicule.

Je tiens à préciser ici que je ne suis pas Coraniste, je reconnais la place fondamentale de la Sunna en islam, le Coran ne peut être interprété correctement sans la Sunna. La Sunna peut rendre les choses obligatoires ou interdites, elle est l’explication et la mise en pratique du Coran.

Cependant pour les interdictions formelles et concernant les choses répandues dans la société arabe de l'époque prophétique, la règle est que le Coran en parle globalement et la Sunna vient pour détailler, préciser et expliciter.

La musique et ces instruments qui sont sensés être interdits et représentent un grand péché, le Coran n’en parle pas, rien, walou, nada…

On peut vraiment se poser la question, pourquoi le Coran ne parle pas de ce sujet aussi important et aussi répondu dans la société arabe de l’époque ?!

La réponse est très simple, le Coran ne parle pas de musique car l’islam ne veut l’interdire catégoriquement et elle doit dépendre de son utilisation et de ses conséquences.

Il n y a ni une autorisation explicite, ni interdiction explicite. Les savants de chaque époque doivent, à la lumière de leur réalité donner leurs avis sur la question.

Certains vont me dire mais tu ne connais rien au Coran, le Coran en a bien parlé ?

Alors où svp ?

Ils me diront Allah dit “Et, parmi les hommes, il est [quelqu'un] qui, dénué de science, achète de plaisants discours (Hadith = paroles) pour égarer hors du chemin d'Allah et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant. “ 31. Sourate de Luqmân (Luqmân)

Elle est la musique ici ?

Ce sont les : “plaisants discours” comme le disent certains compagnons et prédécesseurs.

Je suis d’accord avec les compagnons et leur prédécesseurs car eux ne coupent pas le verset et le lisent jusqu’au bout. Oui le chant avec ou sans musique, tous les instruments rentrent dans le cadre de ce verset si leur objectif est d’égarer les gens.

Si le Coran avait voulu interdire la musique pour il n’a pas utilisé un terme approprié ? Comme pour le vin, le porc, le Riba, la fornication ... ?

Mon frère, ce verset confirme justement et d’une manière limpide que Dieu interdit le mauvais discours qui a comme objectif de détourne les gens du chemin de Dieu. Le verset est claire et sans aucune ambiguïté.

Le Coran ne parle pas d’instrument ou de musique, il parle de discours qui a comme objectif d’égarer les gens et les inciter à faire le mal et à outrepasser la moral.

Il est évident que ces mauvaises paroles auront plus d’effets si elles sont rythmées et chantées.

Elles auront encore plus d’effet si elles sont accompagnées de musique et des instruments.

Mais le Coran parle essentiellement des paroles et d’un contenu vulgaire et égarant.

Même sans musique, ces paroles sont interdites et dangereuses pour la moral. Avec la musique et le rythme elles deviennent encore plus dangereuses et plus égarantes.

Certains compagnons et prédécesseurs disent que ce verset parle des instruments. Mais ce n’est qu’une explication possible de ce verset et non pas la seule explication. Les compagnons savent très bien que le LAHOU (le divertissement) cité ici dans ce verset peut même être recommandé lors des mariage et fêtes par exemple.

Voilà, je ne vais pas plus loin dans ces explications car je veux adresser ce message aux musulmans ordinaires qui cherchent à comprendre. Je ne l’adresse surtout pas à ceux qui veulent polémiquer et prouver que je suis égarer et appelle à l'égarement.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

RAJAOUI Rachid 16/10/2015 14:14

Salam Aleikoum,

Je ne cherche pas la polémique, je souhaite juste comprendre une chose.
Vous dites que le coran ne peut être compris sans la Sunna qui a le pouvoir de l'expliquer.
Dans ce cas comment comprenez-vous ces versets :

Ne remues pas ta langue pour l’accélérer (75:16)
C’est nous qui le rassemblons en Coran (75:17)
Une fois que nous le récitons, tu devras suivre ce Coran (75:18)
Puis c’est à nous qu’incombe son explication. (75:19)