Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'imam Abdallah (Valence-France)

Le blog de l'imam Abdallah (Valence-France)

Simplifier l'islam pour les francophones

La colère ou le soufle de Satan

La colère ou le soufle de Satan

Satan profite de ta colère pour te faire faire des choses que tu regrettera toute ta vie.

Il est sans pitié avec toi, s’il pouvait te pousser vers le meurtre, il le ferait sans aucune hésitation. Il veut ta perte et il agit toujours dans ce sens.

La colère est l’un des moyens les plus efficaces de Satan. Quand une personne est en colère, elle devient comme un jeu dans les mains de Satan, il en fait ce qu’il veut. La personne la plus sage et la plus raisonnable peut perdre toute sa sagesse ou mettre de côté sa raison quand elle est sous la domination de la colère.

C’est pour cette raison précise que la réponse du Messager (Salla Allahou Allaihi wa sallam) fut à trois reprise la même quand un homme lui demanda “ Conseille moi Ô messager de Dieu”, sa réponse fut “Maîtrise ta colère”.

Le Messager (saw) va encore plus loin dans ses conseils en disant à celui qui risque de ne pas maîtriser sa colère “ Si tu est debout, assis-toi. Si tu es assis, allonge toi. Si tu es allongé, va refaire tes ablutions avec de l’eau froide, car la colère provient essentiellement du feu de Satan”

Il nous dit que la meilleure gorgée que l’homme peut avalé est bien une gorgée de colère. Être en colère mais abandonner la vengeance, supporté humiliation et se retirer.

Quand vous sentez la colère monter en vous, pensez à Satan, pensez à son souffle qui attise plus votre colère comme l’air qui attise les braises, dites lui Non, je n’obéi pas à tes insufflations, je ne tombe pas dans ton piège. Je préfère abandonner, je préféré obéir à Dieu à à son Messager.

Maîtrisez votre colère et vous serez, par l’aide de Dieu préservé.

Laisser libre cours à votre colère et vous allez un jour le regretter profondément.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article