Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'imam Abdallah (Valence-France)

Le blog de l'imam Abdallah (Valence-France)

Simplifier l'islam pour les francophones

Mon voile, ma France

Mon voile, ma France

Ce témoignage me déchire le coeur.

Nous lutterons ensemble ma soeur pour nos droits.

------------------------------------------------------------

Salam wa'laikoum wa rahmattoulah wa barakatouh,

Louange à Dieu, vous êtes en train de lire la lettre que je vous adresse. Je vous envoie ce mail aujourd'hui, mais j'aurais très bien pu le faire un an plus tôt et des années plus tard. Et ce mail aurait très bien pu être envoyé par une autre femme que moi. J'aimerais vous poser une question sans détour : quelle est l'avenir professionnel de la femme voilée en France ? Ce mail est un cri de désespoir! J'espère que vous l'entendrez...

Parce que j'ai décidé de porter le voile, je vois des portes se fermer devant moi. Et pourtant, je ne suis pas plus bête qu'une autre. J'ai fièrement obtenu un bac avec mention Très Bien. Et, cette année, parmi des centaines de dossiers, c'est mon dossier et celui de XX autre camarades qui ont été retenu en classe préparatoire. Fière mais triste à la fois. Fière, car, peu à peu, les filières dites "élitistes" se démocratisent ; mais triste, car toutes les jeunes filles qui ont décidé de porter le voile abandonnent. ELLES ABANDONNENT! La société nous montre du doigt, elle nous fait culpabiliser notre choix.

Aujourd'hui, je me sens seule dans cette nouvelle famille.... Les musulmans se sont résignés à combattre pour leurs droits et préfèrent attendre que quelqu'un se batte à leur place. Mais non! Les députés n'ont que faire de notre mal-être, c'est à nous de NOUS RÉVEILLER! Nous sommes tellement laxistes... Cette lettre est un cri de désespoir cher Imam. Je suis une jeune étudiante brillante qui a, à priori, tout l'avenir devant elle. J'aurais aimé être une enseignant-chercheur en géopolitique. Mais, à l'heure actuelle, le statut de fonctionnaire implique une obligation de neutralité: il est strictement interdit de porter le voile sur son lieu de travail. Qu'en est-il de celles qui, comme moi, déciderons de ne jamais courber l'échine devant cette loi ?

Je place ma confiance en Dieu car j'ai perdu confiance en l'Homme. Cette lettre que je vous adresse est mon cri de désespoir, mais il est aussi celui de beaucoup de nos sœurs. En plus d'être un cri de cœur... c'est aussi un signal d'alerte: c'est à nous, les femmes musulmanes, de prendre notre destin en main.

Merci à vous cher Imam de votre attention. Je remercie Dieu que vous ayez lu cette lettre; peut-être vous aura-t-elle touché, peut-être aura-t-elle animé en vous une envie de faire avancer les choses... Si c'est à vous que je m’adresse aujourd'hui, c'est car j'ai trouvé à travers vos posts encore un peu d'humanité là où je n'en ai pas trouvé ailleurs. J'ai trouvé du cœur dans vos mots. J'espère donc par mes mots avoir, moi aussi, touché votre cœur.

Avec tout le respect que je vous dois,

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Une soeur 17/09/2015 01:27

Très touchant...