Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'imam Abdallah (Valence-France)

Le blog de l'imam Abdallah (Valence-France)

Simplifier l'islam pour les francophones

Sunna et sunna, mettons-nous d'accord sur les terminologies

Sunna et sunna, mettons-nous d'accord sur les terminologies

Il existe dans les esprits de beaucoup de personnes une confusion dans l'utilisation du terme Sunna.

Ce terme a plusieurs utilisations dans les sciences musulmanes.

Il est utilisé par les savants du droit (Fikh) pour designer un acte recommandé en islam mais non obligatoire (je l'écris "sunna" avec un s minuscule dans cet article).

Il est utilisé par les savants des fondements du droit (Oussoul Al-Fikh) pour designer toute la tradition prophétique qui englobe tous les dires, les actes et les approbations du Prophète de l'islam (saw) (je l'écris "Sunna" avec un S majuscule dans cet article)

Confondre les deux utilisations peut conduire à des graves erreurs.

Malheureusement j'ai pu constater personnellement cette confusion chez beaucoup de personnes.

Ceux qui confondent la Sunna avec la sunna croient que les Hadiths du prophète (saw) ne sont que des recommandations et que les obligations religieuse sont uniquement dans le Coran !

Ceux qui font le contraire et confondent la sunna avec la Sunna reprochent à celui qui néglige une sunna de négliger la Sunna.

Pour les premiers on peut dire que la Sunna du prophète est la deuxième source d'enseignement de la religion musulmane. Elle contient des Hadiths qui peuvent, au même titre que les versets du Coran, rendre les actes obligatoires, recommandés, autorisés, déconseillés et interdits. L'exemple le plus flagrant est celui des 5 prières quotidiennes unanimement reconnues comme obligatoires pour chaque musulmans. Le Coran n'ont parle pas explicitement et c'est bien la Sunna qui les décrit et précise leur modalités pratiques.

Pour les second on peut dire : Non, ne pas appliquer une sunna ou la contester d'une manière scientifique (science religieuse) n'est aucunement une trahison à la Sunna ni une preuve du non respect ou du manque d'amour pour le prophète (saw).
Une recommandation reste une recommandation, un acte que le législateur a demandé de faire sans insistance, celui qui le réalise à une récompense et celui qui ne le réalise pas n'a aucun péché.

Je parlerai inchaAllah de la Sunna pour montrer sa place et dévoiler les danger de ceux qui veulent qu'elle soit écartée.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article