Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'imam Abdallah (Valence-France)

Le blog de l'imam Abdallah (Valence-France)

Simplifier l'islam pour les francophones

Maman, papa, je veux devenir musulman(e)

Maman, papa, je veux devenir musulman(e)

En ce moment j’accompagne plusieurs convertis, leurs histoires m’a inspirer de me mettre dans la peau d’un converti et d’écrire cet article. Ce n'est pas un témoignage réel mais un lettre imaginaire qui s'inspire de plusieurs situations réelles.

-------------------------------------------------------------------------

Maman, papa, j'ai quelque chose à vous dire.


Je ne devrais pas l'être mais j'ai tellement peur, je suis tellement angoissé, j'ai le sentiment de vous faire du mal et de vous causer des soucis en plus de ceux que vous avez déjà.


Je ne sais vraiment pas comment vous allez réagir à ce que je vais vous annoncer mais il faut que je trouve le courage de vous le dire.


J'hésite depuis des mois, je me cache, je mène une vie double, j'ai l'impression d'être un hypocrite ! mais aujourd'hui cela devient trop lourd pour moi et je dois assumer mon choix. J'espère qu'il ne me coûtera pas votre amour.


Maman, papa, je vous aime de tout mon coeur, je suis de plus en plus reconnaissant envers vous pour tout ce que vous avez fait pour moi.


Vous m'avez aimé, vous m'avez protégé, vous m'avez élevé, vous m'avez soutenu, mes soucis étaient les vôtres, mes chagrins vous touchaient plus qu'ils me touchaient, mes bonheurs étaient pour vous la plus grande joie. Je me souviens de tout cela et c'est pour tout cela que je ne veux pas que vous prenez mon choix comme une trahison ou une forme d'ingratitude. Il n'en ai rien je vous l'assure.


Maman, papa, vous m'avez donné une bonne éducation, vous avez fait votre devoir envers moi, vous m'avez accompagnés, vous m'avez entouré, je ne vous reproche rien. Je sais que, par le passé, mes paroles ont pu vous faire du mal et que mon adolescence était pour vous un calvaire mais je sais que vous m'avez déjà pardonné.


Vous m'avez appris le respect et l'ouverture sur les autres, vous m'avez inculqué des valeurs humaines nobles, vous avez forgé en moi l'amour de la liberté et du respect mutuel entre les humains.


Maman, papa, vous ne m'avez, que peu de fois, parlé de Dieu, de la religion, de la vie, de la mort, des questions existentielles que je n'osait pas aborder avec vous car je savais qu'il ne fallait pas le faire ou le faire que d'une manière superficielle comme si nous n'étions pas concerné.

Ces questions existentielles qui étaient pour vous insignifiantes et que le quotidien et les loisirs pouvaient écarter m'ont rattrapées. J'avais vraiment besoins de me les poser, les poser à mon profond "moi", non pas comme une culture générale mais comme des questions déterminantes pour la suite de mon existence. L'alcool ne me comble plus, les copains et les copines, les loisirs, les sorties, le vagabondage, les études... N'arrivent plus à écarter ses questions de mon esprit.

La France est un pays extraordinaire, la diversité est une chance et le vivre ensemble est une nécessité.

La vie m'a conduit à rencontrer des personnes d'origine différente, de couleur différente, de tradition différente.

J'ai rencontré des musulmans, ils n'étaient pas tous des modèles, ils avaient des qualités et des défauts, je m'entendaient avec certains parmi eux et pas du tout avec d'autres. Ce qui m'a intrigué chez eux, dans leur grande majorité, c'est leur attachement à leur foi et leur religion, cela m'a beaucoup étonné. J'ai rencontré une personne en particulier qui devenue naturellement pour moi un vrai ami et un confident, je l'étais aussi pour lui.

Mon ami était profondément croyant, musulman, il vivait sa foi d'une manière tellement naturelle et harmonieuse.

Ensemble, on parlait de tout et on ne s'interdisait aucun sujet de discussion.

Nous avons longuement échangé sur la vie,la religion et les valeurs.

Il avait une foi simple et profonde, il avait des réponses claires à des questions qui me paraissaient sans réponses et que j'évitais systématiquement à me les poser.

Ses certitudes me déconcertaient au début mais finissaient par me paraître possibles et même logiques à la fin.

Sa zone de doute n'était pas inexistante mais elle n'était pas aussi large que la mienne,

Il ne m'a jamais invité à sa religion mais ses paroles m'apaisaient de plus en plus et ses positions me paraissaient de plus en plus cohérentes et harmonieuses avec la vie.

Je vous ai parlé de lui, je l'ai invité et vous avez apprécié son comportement, son intelligence, son intégration. J'ai même remarqué que vos échanges avec lui étaient cordiaux et enrichissants.

J'ai décidé alors d'apprendre plus sur la religion de mon ami, pour mieux discuter avec lui et mieux comprendre ses positions.

J'ai lu des livres, j'ai consulté des sites et j'ai posé des questions. Je me suis rapproché pas à pas de cette religion irrésistiblement et en douceur. Je connaissais sur l'islam ce que je ne connaissait sur aucune autre religion. Je ne parlais que de ça, je ne pensais qu'à ça, je ne l'intéressais qu'à ça.

J'ai découvert un univers vaste et profond et j'ai découvert avec lui le degré de mon éloignement du sens réel de la vie. Cela me manquait cruellement.

J'ai découvert qu'avec mon corps j'avais un esprit que j'ignorais complètement. Je prenais soir de mon corps mais je négligeais mon esprit.

J'ai trouvé dans le Coran le sens de la vie, j'ai trouvé dans la personne de Mohamed l'exemple de la bonté, de la moralité et de la générosité.

J'ai lu sa vie et j'ai compris qu'il ne pouvait aucunement s'agir d'un imposteur qui voulait profiter sur le dos des autres comme j'avais en tête. Cet homme est vraiment extraordinaire, c'est sa vie qui m'a conduit vers Dieu et m'a orienté vers le choix de l'islam.

Oui maman, oui papa, je me sens aujourd'hui musulman, je fais la prière en cachette, je fréquente la mosquée en cachette, je vais voir l'imam pour lui poser mes questions embarrassantes et ses réponses sont limpides et cohérentes, je donne au pauvres de mon argent de poche, j'ai même jeûner quelques jours pour voir ce que cela fait de ne pas boire pendant 17 heures, j'étais content de moi à la fin de la journée quand j'ai fait la rupture du jeune chez mon ami.

Aujourd'hui je me sens prêt, j'ai bien réfléchi : Je veux devenir musulman.


Je me sens déjà musulman mais je vais l'officialiser et c'est pour cela que je voulais vous le dire avant.

Ne vous culpabilisez pas, Vous n'avez pas raté mon éducation, je ne manque pas d'affection, vos disputes périodiques ne sont pas à l'origine de mon choix.

Maman, papa avec tout ce qui se passe dans le monde, je sais que vous auriez aimé que je vous dise: je veux devenir catholique, protestant, bouddhiste, n'importe quelle expérience spirituelle ou humaine mais pas musulman. Pas l'islam, c'est trop différent, c'est trop chargée, c'est trop inquiétant.

l'islam c'est les autres, l'islam c'est lourd.

Beaucoup font l'amalgame et basent leur opinion sur des clichés très véhiculés :

L'islam c'est le terrorisme, les femmes battues, l'islam c'est la lapidation, la répudiation, la soumission, la contrainte.

L'islam c'est les sarrasins, les méchants, les barbares, c'est l'ennemi de notre inconscient. Il suffit de dire islam pour résumer le mal que règne dans le monde.

Papa, maman , je vous assure que l'islam n'est pas cela. C'est vraiment ignoré tout sur la religion musulmane de la voir comme ça.

L'islam pour moi maintenant est une foi profonde qui me conduit vers l'amour de Dieu et l'amour de l'autre, c'est une religion de bonté et de partage, l'islam est une grande civilisation qui a régné sur le monde et a apporté beaucoup de bien à l'humanité sur le plan des valeurs comme sur le plan des science et de la spiritualité.

L'islam c'est le respect et la reconnaissance des autres religions, l'islam c'est le respect de la différence, la paix, la miséricorde. Il y a 1 600 000 000 de musulmans dans le monde, il sont de toutes les ethnies, de toutes les couleurs, de toutes les langues, ...

Ne croyez pas que je vais suivre une secte ou un groupe terroriste, vous m'avez donner une bonne éducation qui me permet de distinguer entre le bon et le mauvais et je ne suis pas si facile à manipuler que ça.

L'imam m'a accompagné, il m'a orienté et m'a parlé des dérives possibles et m'a montré leur fausses argumentations.

Rassurez-vous je n'irai pas me faire exploser dans un lieu publique pour tuer des vies humaines, je ne me réjouirai pas de voir les têtes des innocents coupées, je ne vous détesterai pas, je ne vous abandonnerai pas.

Maman, papa je vous aime et je vous aimerai toujours et j'espère que mon choix n'affectera pas notre amour.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

xavius 29/06/2015 10:02

Salam alikoum wa ramatula wa Baracka tu.
MAGNIFIQUE