Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'imam Abdallah (Valence-France)

Le blog de l'imam Abdallah (Valence-France)

Simplifier l'islam pour les francophones

Punition de celui qui néglige la Zakat

Punition de celui qui néglige la Zakat

Celui qui rejette le devoir de la Zakat et ne reconnaît pas son caractère obligatoire, est considéré par tous les savants de l’islam comme un non musulman.

Dire que la Zakat n’est pas adaptée à l’époque moderne ou qu’elle est contradictoire avec l’avancée de l’humanité est aussi une forme de négation.

Celui qui, tout en reconnaissant le caractère obligatoire de la Zakat, ne s’en acquitte pas par oubli ou par avarice, commet un péché majeur qui ne s’efface que par un repentir sincère et le paiement de la Zakat due durant les années précédentes.

Actuellement, dans certains pays musulmans les autorités ne s’occupent plus de la collecte et la distribution de la Zakat comme cela se faisait auparavant. Aussi s’acquitter de sa Zakat devient un acte individuel que chaque musulman doit observer en son âme et conscience même si aucune autorité ne la lui réclame. Il le fait car il sait qu’Allah (U) lui demandera des comptes le jour du jugement dernier concernant ce devoir. Ceci est aussi valable pour nous musulmans, vivants dans des pays non musulmans.

Celui qui ne respecte pas ce pilier, Allah lui a promis un grand châtiment et une sévère punition dans cette vie et dans l’au-delà.

Allah (U) et son Messager (r) ont menacé ceux qui ne s’acquittaient pas de leurs Zakat dans plusieurs versets et hadiths. Le verset le plus explicite est le suivant : « [34] Annonce à ceux qui thésaurisent Or et Argent, au lieu de les consacrer à la Cause d’Allah, un châtiment douloureux, [35] le jour où ces métaux seront portés à l’incandescence dans le feu de la Géhenne et appliqués sur leurs fronts, leurs flancs et leurs dos : « Voici, leur sera-t-il dit, ce que vous thésaurisiez pour vous-mêmes ! Savourez donc ce que vous avez thésaurisé ! » [1]

( وَالَّذِينَ يَكْنِزُونَ الذَّهَبَ وَالْفِضَّةَ وَلاَ يُنفِقُونَهَا فِي سَبِيلِ اللَّهِ فَبَشِّرْهُمْ بِعَذَابٍ أَلِيمٍ)(34). ( يَوْمَ يُحْمَى عَلَيْهَا فِي نَارِ جَهَنَّمَ فَتُكْوَى بِهَا جِبَاهُهُمْ وَجُنُوبُهُمْ وَظُهُورُهُمْ هَذَا مَا كَنَزْتُمْ ِلأَنفُسِكُمْ فَذُوقُوا مَا كُنتُمْ تَكْنِزُونَ) (التوبة/35).

Le prophète (r) dit : « Celui à qui Allah octroie un bien et il ne s’acquitte pas de sa Zakat, son bien sera transformé le jour de la résurrection en un serpent à deux cornes qui le serre en lui disant je suis ton argent, je suis ton trésor ». Après avoir dit cela, le prophète (r) récita le verset suivant : « [180] Que ceux qui se montrent avares des biens qu’Allah leur a généreusement octroyés ne s’imaginent pas que cela soit à leur avantage. C’est, au contraire, un malheur pour eux, car, le Jour de la Résurrection, ils porteront comme un carcan au cou les biens qu’ils auront amoureusement accumulés. En effet, l’héritage des Cieux et de la Terre appartient au Seigneur qui est parfaitement Instruit de tout ce que vous faites. » [2]

عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُ , قَالَ : قَالَ رَسُولُ اللَّهِ )صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ( : " مَنْ آتَاهُ اللَّهُ مَالًا فَلَمْ يُؤَدِّ زَكَاتَهُ ، مُثِّلَ لَهُ مَالُهُ يَوْمَ الْقِيَامَةِ شُجَاعًا أَقْرَعَ لَهُ زَبِيبَتَانِ يُطَوَّقُهُ يَوْمَ الْقِيَامَةِ ، ثُمَّ يَأْخُذُ بِلِهْزِمَتَيْهِ يَعْنِي شِدْقَيْهِ ، ثُمَّ يَقُولُ أَنَا مَالُكَ أَنَا كَنْزُكَ ، ثُمَّ تَلَا : وَلا يَحْسَبَنَّ الَّذِينَ يَبْخَلُونَ سورة آل عمران آية 180 " رواه الشيخان

L’amour excessif de l’argent et l’avarice sont deux grandes maladies du cœur. Le Coran nous ordonne de ne pas succomber à ces maladies « [9] … Heureux les gens qui savent se prémunir contre leur propre avarice ! » [3]

(وَمَنْ يُوقَ شُحَّ نَفْسِهِ فَأُوْلَئِكَ هُمْ الْمُفْلِحُونَ ) (الحشر/9).

Le Prophète (r) dit : « Le pire que je crains pour vous se résume en trois choses qui mènent l’homme à sa perte : une avarice admise et observée, une passion suivie et la vanité de chacun au sujet sa propre opinion » [4]

عَنْ أَنَسِ بْنِ مَالِكٍ رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُ ، قَالَ : قَالَ رَسُولُ اللَّهِ )صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ( : " أَخْوَفُ مَا أَخَافُ عَلَيْكُمْ ثَلاثُ مُهْلِكَاتٍ : شُحٌّ مُطَاعٌ ، وَهَوًى مُتَّبَعٌ ، وَإِعْجَابُ كُلِّ ذِي رَأْيٍ بِرَأْيِهِ " الزهد لأحمد بن حنبل

Il dit encore : « La foi et l’avarice ne peuvent jamais cohabiter dans le cœur d’un croyant. » [5]

عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُ، قَالَ : قَالَ رَسُولُ اللَّهِ )صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ( : " لا يَجْتَمِعُ الشُّحُّ ، وَالإِيمَانُ فِي قَلْبِ مُؤْمِنٍ أَبَدًا " المعجم الأوسط للطبراني

Comme la Zakat est une bénédiction et une purification des biens, ne pas s’en acquitter en est une malédiction et une corruption des biens. Comme un fruit pourri qui finit par pourrir tout le panier, l’argent de la Zakat non acquitté corrompt le bien et le rend sans bénédiction.

Selon Aicha (t) le Prophète (r) dit : « La Zakat due ne reste dans un bien sans le corrompre » [6].

عن عائشة رَضِيَ اللَّهُ عَنْها، أن النبي )صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ( قال : (مَا خَالَطَتِ الصَّدَقَةُ مَالا إِلا أَهْلَكَتْهُ ) رواه الشافعي و البخاري في التاريخ

Al-Hamidi commente ce Hadith en disant « c’est quand la Zakat d’un bien devient obligatoire et que tu t’en acquitte pas alors le Haram corrompt le Halal »

Le Hadith suivant montre que la punition divine peut être collective et toucher toute la société qui s’éloigne des prescriptions divines et transgresse les limites fixées par Dieu.

Ibn Omar (t) relate que le Messager (r) est arrivé vers eux en disant « Ô les exilés, cinq péchés peuvent vous atteindre et contre lesquels je demande en votre faveur la protection d’Allah : Aucun peuple ne vit dans la dépravation morale[7] et la revendique publiquement sans qu’il ne soit touché par la peste et les maladies qui n'existaient pas auparavant. Aucun peuple ne pratique la tricherie dans leurs pesées et leurs mesures sans qu’il ne soit éprouvé par la sécheresse, la dureté de la vie et la tyrannie des gouverneurs. Aucun peuple ne refuse de s’acquitter de la Zakat sans qu’il ne soit privé de pluie et si ce n’est la miséricorde divine envers les animaux, ils ne recevraient pas une goute de pluie. Aucun peuple ne rompe son engagement envers Allah et son engagement envers le Messager (r) sans subir les agressions d’un ennemi externe qui s'emparera d’une partie de leurs biens. Aucun peuple dont les leaders refusent d’arbitrer selon le livre d'Allah en choisissant les versets selon leurs passions sans qu’il ne soit touché par la division et les conflits internes »[8]

عَنْ عَبْدِ اللَّهِ بْنِ عُمَرَ رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُما، قَالَ: أَقْبَلَ عَلَيْنَا رَسُولُ اللَّهِ )صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ( فَقَالَ: " يَا مَعْشَرَ الْمُهَاجِرِينَ، خَمْسٌ إِذَا ابْتُلِيتُمْ بِهِنَّ، وَأَعُوذُ بِاللَّهِ أَنْ تُدْرِكُوهُنَّ،لَمْ تَظْهَرِ الْفَاحِشَةُ فِي قَوْمٍ قَطُّ، حَتَّى يُعْلِنُوا، بِهَا إِلَّا فَشَا فِيهِمُ الطَّاعُونُ وَالْأَوْجَاعُ، الَّتِي لَمْ تَكُنْ مَضَتْ فِي أَسْلَافِهِمُ الَّذِينَ مَضَوْا، وَلَمْ يَنْقُصُوا الْمِكْيَالَ وَالْمِيزَانَ، إِلَّا أُخِذُوا بِالسِّنِينَ، وَشِدَّةِ الْمَئُونَةِ، وَجَوْرِ السُّلْطَانِ عَلَيْهِمْ، وَلَمْ يَمْنَعُوا زَكَاةَ أَمْوَالِهِمْ إِلَّا مُنِعُوا الْقَطْرَ مِنَ السَّمَاءِ، وَلَوْلَا الْبَهَائِمُ لَمْ يُمْطَرُوا وَلَمْ يَنْقُضُوا عَهْدَ اللَّهِ، وَعَهْدَ رَسُولِهِ إِلَّا سَلَّطَ اللَّهُ عَلَيْهِمْ عَدُوًّا مِنْ غَيْرِهِمْ، فَأَخَذُوا بَعْضَ مَا فِي أَيْدِيهِمْ وَمَا لَمْ تَحْكُمْ أَئِمَّتُهُمْ بِكِتَابِ اللَّهِ، وَيَتَخَيَّرُوا مِمَّا أَنْزَلَ اللَّهُ إِلَّا جَعَلَ اللَّهُ بَأْسَهُمْ بَيْنَهُمْ " سنن ابن ماجة

[1] 09. Sourate du Repentir (At-Tawba)

[2] Hadith rapporté par Al-Boukhari et Mouslim et verset (03. Sourate de la Famille d’Imran (Âl-‘Imrân))

[3] 59. Sourate de l’Exode (Al-Hashr)

[4] Hadith rapporté dans le livre du Zouhd de l’imam Ahmed.

[5] Hadith rapporté par At-Tabarani

[6] Hadith rapporté par Achafi’i et Boukhari dans son livre l’Histoire

[7] Adultère, fornication, pédophilie, …

[8] Rapporté dans Sunan Ibn Majah

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article