Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'imam Abdallah (Valence-France)

Le blog de l'imam Abdallah (Valence-France)

Simplifier l'islam pour les francophones

Que faut-il faire après la mort d’un proche ?

Que faut-il faire après la mort d’un proche ?
  • Patienter et s’attacher à Dieu et se rappeler que toute âme gouttera la mort.
  • Répéter la formule coranique utilisée pour exprimer la douleur lors de la mort de quelqu'un : « Nous sommes à Dieu et c’est à lui que nous ferons retour » « Inna Lillahi Wa Inna Illayhi Raji’oun »
  • Faire des Dou’a pour le mort ;
  • Fermer les yeux du mort et maintenir fermer sa mâchoire ;
  • Accélérer la procédure de son enterrement ou de son rapatriement.
  • Annoncer sa mort aux proches et à la grande famille, ici en France et en son pays d’origine ;
  • Trouver des gens pieux et sincères pour effectuer le lavage mortuaire. La femme doit être lavée par des femmes et l’homme par des hommes ;
  • S’occuper de régler sans délai, toutes les dettes connues du défunt, dans la mesure du possible ;
  • Envisager de faire le pèlerinage à sa place s'il le n'avait pas effectué ;
  • Faire des aumônes, donner à manger aux nécessiteux et aux orphelins pour le profit du défunt. La récompense de cet acte arrivera par la grâce d’Allah au défunt ;
  • Il est recommandé, pour les premiers jours qui suivent le décès, que les voisin de la famille concernée fasse à manger pour les proches et les visiteurs et décharger ainsi la famille de cette tâche ;
  • L’accompagner jusqu’à l’enterrement ;
  • La famille proche observe trois jours de deuil ;
  • La femme du défunt doit observer quatre mois et dix jours de deuil et de viduité. Pendant ce temps elle doit observer les règles suivantes :
    • Ne doit sortir de chez elle que pour une raison valable, elle doit dans tous les cas passer la nuit chez elle.
    • Ne pas permettre à un homme de la demander au mariage ;
  • C’est une évidence mais il est important de rappeler que la crémation et l’incinération du corps humain est strictement interdite en Islam ;
  • Il n’y a rien à faire de particulier une semaine ou quarante jours après le décès d’un musulman.
  • Celui qui veut regrouper des personnes pour leur offrir à manger et faire un rappel et des évocations pour le défunt peut le faire à n’importe quel moment. Regrouper les gens le 40ème jour n’a aucun fondement religieux.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article