Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'imam Abdallah (Valence-France)

Le blog de l'imam Abdallah (Valence-France)

Simplifier l'islam pour les francophones

Questions / Réponses sur les règles juridiques du jeûne

Questions / Réponses sur les règles juridiques du jeûne

Questions / Réponses sur les règles juridiques du jeûne

-----------------------------------------------

Dans quel verset Coranique Allah a prescrit le jeûne du mois de Ramadan ?

C’est dans la deuxième Sourate du Coran intitulée Al-BAQARAH (LA VACHE):

« 185. (Ces jours sont) le mois de Ramadan au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement. Donc quiconque d'entre vous est présent en ce mois, qu'il jeûne ! Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu'il jeûne un nombre égal d'autres jours. - Dieu veut pour vous la facilité, Il ne veut pas la difficulté pour vous, afin que vous en complétiez le nombre et que vous proclamiez la grandeur de Dieu pour vous avoir guidés, et afin que vous soyez reconnaissants ! »

-----------------------------------------------

Quels sont les Hadiths parlant de l’obligation du jeûne du mois du Ramadan ?

Les Hadiths parlant de l’obligation de jeûner le mois de Ramadhan sont très nombreux.

Le jeûne du mois de Ramadhan est considéré comme l’un des cinq piliers de la religion musulmane : Abdoullah ibn Omar (t) rapporte que le Messager d'Allah (r) a dit : « L'Islam est bâti sur cinq (piliers) : Le témoignage qu'il n'y a de Dieu qu'Allah et que Mohammad est Son serviteur et messager, la pratique de la Salât, l'acquittement de la Zakat, le pèlerinage obligatoire (à la Mecque) et le jeûne du Ramadhan. » Hadith consensuel rapporté par Al-Boukhari et Muslim.

Pour qui le jeûne du mois de Ramadan est obligatoire ?

Pour tout musulman, pubère, douée de raison, en bonne santé et résidente durant le Ramadan.

Ainsi les enfants non pubères, le malade, la personne âgée, la femme enceinte et fatiguée, la femme allaitant un nourrisson, le voyageur, sont dispensés du jeûne de Ramadan.

Il est interdit de jeûner pour une femme en période de menstrues ou de retour de couches.

Si l’enfant supporte le jeûne, il est recommandé de l’inciter à jeûner quelques jours pour s’habituer progressivement avant la puberté. Le jeûne accompli par un enfant est valide et récompensé par Allah.

-----------------------------------------------

Comment formuler l’intention de jeûner ?

A l’instar des autres actes d’adoration, pour que le jeûne soit accepté, il est nécessaire d’avoir l’intention de l’accomplir.

L’intention pour le jeûne est un acte du cœur, elle ne doit pas être formulée par des paroles.

Se réveiller pour manger ou boire avant l’aube (Sahour) est considéré comme une intention valable.

Préparer sa nourriture pour le Sahour même sans se réveiller est considéré comme une intention valable.

Est-il obligatoire d’avoir l’intention de jeûner pour chaque jour ?

Durant la première nuit du mois de Ramadan le musulman décide intérieurement de jeûner tout le mois de Ramadan. Cette intention est suffisante pour tout le mois, mais il est recommandé d’avoir l’intention de jeûner pour chaque jour.


L'intention de jeûner tout le mois est valable, mais s'il advient une cause valable pour s'arrêter de jeûner (menstrues, voyage, maladie, ...), l'intention doit être renouvelée pour la reprise du jeûne.

-----------------------------------------------

Ce qui est interdit pour un jeûneur ?

- Manger, boire, d’une manière volontaire. Tout ce qui s’apparente à la nourriture est considéré comme tel. Ainsi, fumer, inhaler volontairement un produit qui provoque l’ivresse ou exercer une emprise sur le cerveau, mâcher un chewing-gum annulent le jeûne. Par contre, le jeûne n’est pas annulé si le jeûneur le respire de façon involontaire et non intentionnelle.

- Avoir un rapport intime ou provoquer la jouissance quelque soit le moyen.

- Toute injection nutritive annule le jeûne, car celui qui l’utilise peut se priver de manger. De même, la transfusion sanguine rompt le jeûne du jeûneur, car le sang est le résultat qui est alimenté par la nourriture.

- Provoquer volontairement les vomissements annule le jeûne. Par contre le vomissement incontrôlé et involontaire n’annule pas le jeûne.

-----------------------------------------------

Ce qui n’annule pas le jeûne ?

- Se rincer la bouche et d’aspirer l’eau par le nez. Sans exagération et sans que l’eau atteigne le gosier.

- Utiliser le Siwâk ou se brosser les dents.

- Goûter à la nourriture si c’est nécessaire mais sans rien avaler.

- Mettre du khôl dans les yeux et des gouttes.

- Utiliser des pommades ou se maquiller !!

- Sentir les bonnes odeurs ou mettre du parfum.

- Subir des injections non nutritives.

- Introduire un outil médical ou une sonde dans le corps par les orifices pour des raisons médicales.

- Faire une prise de sang. Il est, préférable d’éviter de le faire pour ne pas affaiblir le corps.

- Verser de l’eau fraîche sur le corps ou se rafraîchir dans un bassin d’eau.

- Avaler sa salive (même si elle est mélanger avec un peu de sang).

- Avaler de la poussière, la fumé, une mouche ou autre malgré soi.

- Vomir involontairement, tant que rien n’est avalé volontairement.

- Manger, boire par oubli. En effet c’est Dieu qui vous nourri et vous abreuvé. (Il est préférable de rattraper cette journée)

- Embrasser son conjoint s’il n’y a pas de crainte d’animer le désir et d’aller plus loin.

- Saigner du nez ou des gencives …etc.

- Commencer son jeûne en état d’impureté rituelle Janabat (Exemple : un rapport intime nocturne)

- Perdre la pureté rituelle, en dormant pendant la journée de jeûne suite à un rêve (Ihtilam)

- Le "Madhi" [sécrétion libérée avant l'éjaculation du sperme] n'annule pas le jeûne, mais tu dois t'éloigner de tout ce qui excite les envies sexuelles, parce que la personne n'est jamais à l’abri de commettre l’irréparable pendant une journée de jeûne.

-----------------------------------------------

Les rapports entre l'homme et la femme pendant Ramadan : ce qui est permis et ce qui ne l’est pas ?

Il est permis au jeûneur d’embrasser son épouse s’il ne craint pas d’animer son désir ou d’éjaculer à la suite de cela.

L’éjaculation causée par les baisers et les caresses échangés entre le jeûneur et son épouse annule le jeûne. De la même façon, l’éjaculation causée par un regard soutenu (avec insistance) porté sur une femme ou la masturbation rend caduc le jeûne. Dans ces cas, le jeûneur commet un grand péché en annulant son jeûne et devra compenser ce jour de jeûne par un autre.

La Kafara n’est redevable que lors d’un rapport sexuel direct.

Voir dans les prochains postes la signification d'une Kafara.

-----------------------------------------------

Le jeûne de Ramadan pendant un voyage est il valide ?

Le voyageur pendant le mois de Ramadhan peut choisir entre jeûner ou ne pas jeûner. Sa décision doit être prise selon les difficultés qu’il peut rencontrer lors de son voyage.

Cependant jeûner même en subissant la difficulté est mieux que de rompre son jeûne.

Le voyage considéré ici est conditionné par :
• Une distance de plus de 84 km.
• Une durée de séjour en un lieu précis de moins de 4 jours. Si la durée du séjour dépasse les 4 jours le voyageur peut rompre son jeûne pendant le voyage (Aller/retour) mais doit reprendre son jeûne en arrivant à son lieu de séjour.

Si un voyageur choisit de ne pas jeûner, il est tenu de rattraper les jours manqués avant le Ramadan de l’année prochaine.

-----------------------------------------------

Est-il autorisé d’avoir des rapports sexuels avec sa femme la nuit pendant le mois de Ramadan ?

Oui, heureusement, avoir des rapports sexuels avec sa femme pendant les nuits du Ramadan est autorisé. Allah (awj) dit : « 187. On vous a permis, la nuit d'as-Siyâm, d'avoir des rapports avec vos femmes; elles sont un vêtement pour vous et vous un vêtement pour elles. Allah sait que vous aviez clandestinement des rapports avec vos femmes. Il vous a pardonné et vous a graciés. Cohabitez donc avec elles, maintenant, et cherchez ce qu'Allah a prescrit en votre faveur; mangez et buvez jusqu'à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc de l'aube du fil noir de la nuit. Puis accomplissez le jeûne jusqu'à la nuit. Mais ne cohabitez pas avec elles pendant que vous êtes en retraite rituelle dans les mosquées. Voilà les lois d'Allah : ne vous en approchez donc pas (pour les transgresser).C'est ainsi qu'Allah expose aux hommes Ses enseignements, afin qu'ils deviennent pieux. » Sourate 2 : Al-BAQARAH (LA VACHE)

-----------------------------------------------

Que doit faire la femme en période menstruelle ?

La femme qui a ses menstrues ainsi que celle qui a ses lochies (retour des couches) ne sont pas autorisées à jeûner. Elles doivent manger et boire durant les journées de Ramadan et compenser en jeûnant les jours manqués après Ramadan.

Si celles-ci jeûnent dans cet état, leur jeûne n’est pas pris en compte.
La femme qui constate l’écoulement sanguin des menstrues ou des lochies pendant la journée, son jeûne est annulé, que ce soit en début ou en fin de journée et même si cela se produit juste avant le coucher du soleil. Elle a l’obligation de compenser ce jour-là.
Les jours manqués doivent être rattrapés avant le Ramadan de l’année prochaine.
Si par négligence le rattrapage est retardé au-delà du Ramadan de l’année prochaine, il est recommandé, en plus du rattrapage, de donner une Fidyat (nourriture d’un pauvre = 5€ pour nous en France) pour chaque jour retardé.

-----------------------------------------------

Que faire en cas d’écoulement sanguin en dehors de la période des menstrues ou de lochies (après l’accouchement) ?

Le jeûne n’est pas annulé si la femme constate un écoulement sanguin provenant d’une métrorragie dont souffre une femme. Cet écoulement sanguin ne prive pas la femme de jeûner, d’accomplir la prière ou d’avoir des relations sexuelles avec son époux.

Ceci se justifie par le fait que la métrorragie est une hémorragie incontrôlée et continue qui ressemble de fait au saignement de nez et au saignement causé par une blessure.

Et pour les autres écoulements sanguins ?

Le jeûne n’est pas annulé si l’homme ou la femme constatent un écoulement sanguin provenant du nez, ou causé par une blessure ou par un abcès, et par toute chose semblable.

Tel est aussi le cas du sang qui s’écoule des gencives du jeûneur, son jeûne demeure valide même en avalant sa salive, car ceci est involontaire et qu’il est très contraignant de cracher à chaque fois.

-----------------------------------------------

Que doivent faire les personnes âgées et les personnes qui ont des maladies incurables si elles ne supportent pas le jeûne?

Il est permis aux personnes âgées et aux malades dont la maladie est incurable de ne pas jeûner s’ils sont dans l’incapacité de le faire.

Toutefois, chacun d’eux est tenu en compensation (Fidyat) de nourrir chaque jour un pauvre.

Celui qui n'a pas les moyens de donner la Fidyat n'est pas tenu de le faire.

La Fidyat peut être donnée en nature ou avec sa valeur en argent, la valeur qui permet à un pauvre de manger un repas moyen. Cette valeur est estimée pour 2014 en France à 5 € mais on peut donner plus si on a les moyens.

-----------------------------------------------

Quel est le niveau de la maladie qui permet de rompre son jeûne ? (ici on parle des maladies curables et passagères)

La maladie qui permet à la personne de rompre le jeûne est :
- Celle dont la gravité ne donne pas la possibilité au malade de supporter le jeûne.
- Celle qui s’aggrave lorsque le malade jeûne ou qui le rend très pénible.
- Celle qui lorsqu'on jeûne, la guérison est retardée.

Ceci ne concerne pas la maladie sans gravité qui n’engendre qu’une légère pénibilité avec le jeûne et qui n’est pas aggravée par ce dernier.
Le porteur d’une telle maladie légère n’a pas le droit de rompre le jeûne.

Pour savoir si une maladie est compatible avec le jeûne, deux moyens sont possibles :

- L’expérience : le malade sait, par expérience, que sa maladie est incompatible avec le jeûne. Si une personne a un petit doute qu’elle peut tomber malade ou aggraver sa maladie en jeûnant elle n’a pas le droit de rompre son jeûne.

- L’avis d’un médecin : un médecin honnête et connaissant la culture musulmane, les principes de l’islam et la valeur du jeûne pour un musulman.

La majorité des savants accepte de prendre l’avis d’un médecin non musulman à condition qu’il soit digne de confiance et respectueux de la religion musulmane.

J’ai eu l’occasion de discuter avec certains médecins non musulmans qui considèrent le jeûne en soi et notamment le fait de ne pas boire comme une chose insupportable même pour une personne en bonne santé.

Ce genre de médecins peut demander à une personne de ne pas jeûner pour un simple mal de tête. Le musulman est responsable de ses adorations et il faut qu’il fasse la part des choses.

-----------------------------------------------

Que doit faire la femme enceinte ou la femme qui allaite son bébé ?

Elle doit jeûner si cela est possible et n’entraîne aucun danger pour elle ou pour son bébé.

Celle qui craint seulement la difficulté n'est pas autorisée à rompre son jeûne, car le jeûne est toujours accompagné d'un affaiblissement et d'une difficulté.

Si le jeûne n’est pas supportable ou s’il constitue un risque pour la femme ou pour son bébé elles sont tenues de rompre leur jeûne.

Pendant cette période estivale où le jeûne dure 18 heures, il est préférable pour les femmes dans cette situation de ne pas jeûner.

Elles doivent rattraper les jours manqués durant l’année et avant le prochain Ramadan. Elles peuvent profiter de la période hivernale quand la journée est courte. Elles ont la même récompense inchaAllah.

Cas particulier de la femme qui a des grossesse rapprochés et elle se retrouve soit en période de grossesse soit en une période d’allaitement pour plusieurs années.

Elle ne rattrape pas mais donne uniquement une Fidyat pour chaque jour non jeûné.

-----------------------------------------------

Que doit faire celui qui a mangé volontairement le jour pendant le mois de Ramadan pour qu’Allah lui pardonne ?

Le jeûne est annulé par la prise volontaire de nourriture ou de boisson, par la cigarette, par l’entrée volontaire de quelque objet que ce soit par la bouche à l’intérieur du corps, et par le rapport sexuel.

Si une telle chose se produit de façon délibérée sans raison licite, ceci constitue un péché capital qui ne peut être expié que par un repentir sincère suivi d’un véritable regret et une décision ferme de ne plus jamais tomber une autre fois dans cet énorme péché.

Après le repentir sincère il faut rattraper le jour non jeûné et s’acquitter de la Kafara. (jeûner 60 jours consécutifs ou nourrire 60 pauvres)

L'école Habnalite ne demande la Kafara que pour celui qui a eu une relation sexuelle direct alors qu’il était en état de jeûne pendant le mois de Ramadan.

-----------------------------------------------

Y t il des jours où le jeûne est recommandé ?

Oui par exemple :

- Le jour d’Arafat
- Les jours de Achoura et Tasou’a (Le 10eme et le 9eme jour du mois de DhulHijja)
- 6 jours du mois de Chawal
- Les journées blanches (le 13, 14 et 15) jours de chaque mois lunaire
- Les lundis et les jeudis
- Durant les quinze premiers jours du mois de Cha’banne

-----------------------------------------------

Y a-t-il des jours dans l’année que le musulman ne doit pas jeûner ?

Oui certains jours sont interdits au jeûne.

Il est strictement interdit de jeûner les deux jours des Aïds et les jours de Tachrique (les 3 jours après l’Aïd du sacrifice)

Il n’est pas recommandé de jeûner le samedi ou le vendredi seul.

-----------------------------------------------

QUELQUES RECOMMANDATIONS ET CONSEILS POUR BIEN JEÛNER ?

- Le Ramadan est le mois de la modération et non pas le mois de l’abstention la journée et de l’exagération la nuit. Le jeûneur doit, pour rompre son jeûne, manger modérément. Il doit pouvoir accomplir les prières de Tarawih sans sentir la lourdeur et les somnolences que cause un ventre trop plein. Cette logique de se rattraper et manger le plus possible peut nuire à l’organisme et produire l’effet inverse de celui voulu par le jeûne en islam.

- Manger et boire sans exagération. Le Prophète () nous conseille de partager son estomac en trois parties, une pour la nourriture, une pour l’eau et la dernière pour l’air. Il faut donc s’arrêter de manger alors que nous avons toujours envie de continuer.

- Le Ramadan n’est pas le mois de la paresse et de la négligence bien au contraire c’est le mois de l’activité et de la production. Deux des plus grandes batailles du Prophète () se sont déroulées pendant le mois de Ramadan, il s’agit de Badr et de la conquête de la Mecque.

- Le jeûneur peut dormir un peu la journée pour se reposer ou faire une sieste mais il ne doit pas dormir la majeure partie de la journée et notamment après la prière du Asr.

- Le jeûneur ne doit pas passer son temps (tuer le temps) dans les marchés ou devant les vitrines ou l'ordinateur.

- Il est recommandé d’inviter les proches, les voisins ou les amis à partager la rupture du jeune périodiquement.

- Il est aussi recommandé d’inviter les plus démunis, les voyageurs, les pauvres, les personnes isolées et les étudiants à la rupture du jeune.

- Faire un programme individuel ou familial pour lire le Coran entier et l’écouter entier.

- Se réveiller une heure avant l’heure de l’aube, faire les ablutions, faire quelques prières, prendre le Sahour, Aller à la mosquée pour faire la prière de l’aube avec les musulmans.

- Faire les ablutions, se mettre en direction de la Qibla et faire des invocations une demi-heure avant l’heure du Magrib (coucher du soleil).

- Dès que l’heure du Magrib arrive et sans tarder il faut manger 3, 5 ou 7 dattes sinon boire de l’eau ou manger un aliment sucré.

- Lors de la rupture du jeûne il faut dire l’invocation suivante: « Au nom d'Allah! Ô mon Dieu! J'ai jeûné pour Toi et j'ai rompu avec ce que Tu m'as donné! [Bismillah! Allahoumma laka soumtou wa 'ala rizqika aftartou!] ». Cette invocation est motionnée dans un Hadith rapporté par Abou Daoud.

- Prendre un dernier repas « Sahour » en fin de nuit, à l'approche de l'aube « Prenez le Sahour car il y a dans le Sahour bénédiction et prospérité. » An Nasaî. Le Prophète () dit : « Le Sahour est tout entier bénédiction; ne le délaissez pas. Prenez en ne serait-ce qu'une gorgée d'eau car Allah et ses anges prient sur celui qui fait ce repas». (Hadith rapporté par l’imam Ahmed)

- Faire des Dou’as avant la rupture du jeûne. Le Prophète () dit: « N'est pas repoussée la demande faite par le jeûneur au moment de la rupture de son jeûne » Hadith rapporté par Ibn Majah

-----------------------------------------------

Que signifie Kafara ?

La Kafara consiste à jeûner pour chaque jour manqué 60 jours successifs ou nourrir 60 pauvres ou libérer un esclave. (heureusement que l'esclavage n'existe plus et l'islam a grandement participé à son éradication)

Que signifie Fidyat ?

Offrir un repas moyen à un pauvre pour chaque jour non jeûné. Elle peut être donné en argent aussi. En France elle est estimé à 5 €. Celui qui a les moyens peut donner plus.

-----------------------------------------------

Tout ce que j'ai écrit sur le Ramadan est basé sur les écrits :
- Cheikh Youcef al-Qaradawi (livre simplification du fikh du jeûne)
- Banque de Fatwa du islam-on-line (onislam.com)
- Banque de fatwa de islamweb
- Conseil européen des recherches de de la fatwa.
- Les conseils de Fatwa de Jeddah et de Meqah.

Ceux qui ne me connaissent pas ne sont du tout obligés de prendre en considération ce que j'ai écrit.

Je leur conseille de s'adresser à un l'imam de confiance qui connaissent bien et de suivre ses conseils.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

fatima 28/05/2016 15:36

merciii beaucoup. C'est Allah seul qui sait payer, qu'il vous paye.Machallah

fatima 28/05/2016 15:36

merciii beaucoup. C'est Allah seul qui sait payer, qu'il vous paye.Machallah

fatima 28/05/2016 15:36

merciii beaucoup. C'est Allah seul qui sait payer, qu'il vous paye.Machallah

Le pédagogue 11/05/2016 19:06

Le pédagogue :

L’humanité, selon des modalités qui ont varié à travers le temps et l’espace, a connu et connaît le Jeûne.
Avec la continuation et l’achèvement de la Révélation, la mission confiée par Allaah à Mohammad, l’ultime Prophète et Messager sur lui la bénédiction et la paix, fixe aux croyants et aux croyantes, pubères et sains d’esprit, de jeûner pendant un mois par an.
C’est le mois de ramadaane.
Nous sommes au mois de cha’baane de l’année 1437 d’alhijra.
Le mois de ramdadaane est le mois d’après.
Depuis Aadame sur lui la bénédiction et la paix, les croyants et les croyantes font de leur mieux pour Adorer Allaah, comme Allaah le demande.
Ils font ce qu’ils peuvent conformément au Qoraane et à Assounna, pour vivre l’lslaam.
Le fabuleux don d’Allaah à Ses créatures.
Ils témoignent de l’Unicité et font des efforts pour avancer sur la route de la foi, de la piété, de la noblesse.
« Ô humains ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle et avons fait de vous des peuples et des tribus afin que vous vous entreconnaissiez. Le plus noble d’entre vous auprès d’Allaah est le plus pieux ».
Alqoraane (le Coran), sourate 49 (chapitre 49), Alhojoraate (le ″r″ roulé), Les Chambres, aayate13 (verset13).
L’Islaam qui unit les croyants et les croyantes où qu’ils soient, sur la base du Message d’Allaah L’Unique, Le Seigneur des univers, va donc bientôt répandre la joie du mois de ramdaane, le mois de jeûne.
Un mois pour consolider la purification du corps et de l’esprit.
Le mois purificateur.
Chaque année en effet, les croyants et les croyantes sont heureux d’accueillir dans la foi et la bonne humeur, ce fabuleux mois purificateur.
Le Jeûne dépend de la situation de chaque personne.
Des aménagements existent et concernent par exemple la maladie, le voyage, la faiblesse liée au grand âge, les règles, la grossesse, l’accouchement et autres.
Être en état de jeûne ne consiste pas seulement à renoncer aux aliments, aux boissons ou aux relations sexuels entre l’époux et l’épouse, de l’aube au coucher du soleil.
Être en état de jeûne signifie aussi faire plus d’efforts dans les domaines de la sincérité et de l’endurance.
Faire plus d’efforts pour s’éloigner des actes impudiques et de toute mauvaise action.
Faire plus d’efforts pour augmenter les bonnes oeuvres.
Faire plus d’effort pour être mieux à l’écoute.
Faire plus d’efforts pour renforcer l’humilité et aller vers l’équilibre.
Faire plus d’efforts pour consolider la foi.
Faire plus d’efforts pour mieux saisir le Sens et renforcer le Lien.
Faire plus d’efforts pour s’améliorer et devenir meilleur dans la Voie d’Allaah.
Le soir, la rupture du jeûne ne signifie pas la gloutonnerie et l’excès de sexe.
Le soir, la rupture du jeûne signifie l’amour, la rencontre, l’échange, le partage, le pardon, la bonne humeur, la prière, l’invocation, le rappel, la continuation de l’effort sur soi.
Le soir, la rupture du jeûne signifie les remerciements adressés à Allaah pour cette joie et pour toutes les autres.

msl 05/07/2015 12:28

bonjour,
je veux bien savoir si l ejaculation, sans rapport ni desir, pour des raisons medicales, pour faire des analyses medicales, annule le jeune et merci.