Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'imam Abdallah (Valence-France)

Le blog de l'imam Abdallah (Valence-France)

Simplifier l'islam pour les francophones

Enfant malade et dépendant

Enfant malade et dépendant

J'ai rencontré hier soir un frère et comme d'habitude à chaque fois que je le rencontre je lui demande des nouvelle de sa fille.

Je ne la connais pas, je ne l'ai jamais vue mais mon frère Abdallah aime toujours parler d'elle et moi aussi j'ai pris l'habitude de prendre de ses nouvelles, je peux vous affirmer que je n'ai jamais vu un homme aimer sa fille comme aime Abdallah sa fille Soukeina.

Elle est son bonheur, son cœur et sa vie.

Il m'a dit que juste avant de venir il l'a appelé à plusieurs reprises par son prénom, l'a bien regardé dans les yeux, lui a caressé et gratouillé les cheveux et l'a salué avant de venir nous rejoindre. Elle aime particulièrement quand son papa lui grattouille les cheveux son papa le sait très bien.

La joie et le bonheur brillent dans les yeux d’Abdallah quand il me parle de sa fille.

Soukeina est une fille pas comme les autres, elle a 19 ans mais elle n'a jamais marché, elle ne bouge qu'avec l'assistance de ses parents ou de l'infirmière, la seule fois où Soukeina a parlé c'est quand à 12 ans elle avait subi une grosse opération sur sa colonne vertébrale et après avoir vu sa maman elle a dit avec une grande difficulté : mmm, mmm... Sinon Soukeina ne parle pas, elle ne crie jamais, elle mange ce qu'on lui donne sans jamais montrer un quelconque signe de mécontentement ou lassitude, elle fait des sourires et arrive à exprimer sa reconnaissance envers ses parents qui se consacrent entièrement à elle. Elle est pour eux le centre de la vie.

La voiture vient la chercher quotidiennement le matin pour la déposer au centre spécialisé où elle passe quelques heures et la ramène chez ses parents qui l'attendent comme chaque jour avec sourire et joie.
Les infirmiers l'aiment beaucoup et sont contents quand elle arrive.
Le centre spécialisé peut même la garder et s'occuper d'elle entièrement pendant les vacances des parents.

Je raconte cette histoire car je sais que beaucoup de parents sont dans cette situation. Je veux leur exprimer mon admiration, mon respect et ma reconnaissance pour tout ce qu'ils font comme bien.

Je sais qu'ils le font avec joie et bonheur et qu'ils ne se considèrent pas comme exceptionnels mais en réalité des gens comme Abdallah et sa femme sont la fierté et de notre société.

Si une femme a mérité le Paradis pour avoir donné une fois à boire à un chien assoiffé que peut avoir comme récompense des gens comme Abdallah et sa femme qui consacrent leur vie à leur enfant malade et dépendante entièrement d’eux.

Grace à ces gens, notre société est encore vivante et Dieu nous donne notre subsistance avec abondance.

Je crois que l'une des raison de la prospérité de la France est cette justice sociale qui permet à des parents d’avoir toutes les aides matérielles nécessaires pour élever dans la dignité et le respect…

Donc pourquoi certains ne veulent plus avoir de malades dans notre société ?! Comment s’exprime la miséricorde et la bonté humaine sans maladie, sans faiblesse, sans pauvreté ?!

La maladie d’un enfant est une épreuve pour lui-même mais aussi pour ses parents et pour la société. Ce n’est nullement une injustice de Dieu !!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article