Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mawaddat l'association qui vous aide à trouver votre moitié)

Visitez le site de Mawaddat

Publié par imam Abdallah

L'usure ou Ar-Ribâ

Comme pour le vin, le Coran a interdit l’usure (Ar-Ribâ) en plusieurs étapes :

  1. 1er verset révélé à la Mecque avant même le début de la législation: « [39] L’argent que vous prêtez à usure dans l’espoir de vous enrichir au détriment des biens de vos semblables ne vous sera d’aucun profit auprès de votre Seigneur ; mais l’argent que vous donnez en aumônes Zakât, pour être agréables à Dieu, sera pour vous porté à plusieurs fois sa valeur. » 30. Sourate des Byzantins (Ar-Rûm). Comme vous pouvez le remarquer, ce verset donne un jugement de valeur et n’établit pas de règle juridique interdisant l’usure.

2.2eme verset révélé à Médine. Il donne un indice donné dans le cadre de ce que le Coran relate sur le peuple des enfants d’Israël : « [161] C’est aussi à cause de la pratique de l’usure, bien qu’elle leur ait été interdite, et de leur habitude de s’accaparer injustement des biens d’autrui, que Nous avons préparé pour ceux d’entre eux qui sont négateurs de terribles tourments. [162] Mais ceux d’entre eux qui sont enracinés dans la science, ainsi que ceux qui croient aux révélations qui t’ont été faites et à celles qui les ont précédées, qui observent la salât, s’acquittent de la Zakât, croient en Dieu et au Jugement dernier, à tous ceux-là Nous accorderons une belle récompense. 04. Sourate des Femmes (An-Nisâ’)

  1. 3eme verset révélé à Médine. Une interdiction partielle de l’usure quand elle est exagérée : « [130] Ô vous qui croyez ! Ne pratiquez pas l’usure pour multiplier démesurément vos profits ! Craignez Dieu si vous voulez assurer le salut de votre âme ! [131] Redoutez l’Enfer destiné aux négateurs ! [132] Obéissez à Dieu et au Prophète afin de bénéficier de la grâce divine ! » 03. Sourate de la Famille d’Imran (Âl-‘Imrân)
  2. 4eme verset révélé à Médine. Affirme une interdiction complète, définitive pour tous type d’usure quel que soit sa valeur « [275] Ceux qui pratiquent l’usure se présenteront, le Jour de la Résurrection, comme des aliénés possédés par le démon et ce, pour avoir affirmé que l’usure est une forme de vente, alors que Dieu a permis la vente et a interdit l’usure. Celui qui, instruit par cet avertissement, aura renoncé à cette pratique pourra conserver ses acquis usuraires antérieurs et son cas relèvera du Seigneur ; mais les récidivistes seront voués au Feu éternel. [276] Dieu réduira à néant le profit usuraire et fera fructifier le mérite des aumônes. Dieu n’aime pas tout impie endurci et tout pécheur. » 02. Sourate de la Vache (Al-Baqara)

Certains croient que le verset 3 est donne établie une règle juridique permanente or ce verset n’est qu’une étape d’une procédure d’interdiction définitive. Le Coran interdit usure quel que soit le taux d’intérêt appliqué. Les intérêts bancaires sont une forme d’usure ou c’est l’usure même. Le verset 4 qui représente l’achèvement de la législation musulmane montre bien l’interdiction définitive et imparable de toute usure.

Cheikh Qaradawi a écrit un très bon livre « Les intérêts bancaires sont de l’usure »

Voire aussi la très bonne conférence de Cheikh Abdallah DRAZ sur « ar-Ribâ » faite en 7/08/1951 dans le cadre d’un congrès sur « la législation musulmane » à Paris.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article