Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'imam Abdallah (Valence-France)

Le blog de l'imam Abdallah (Valence-France)

Simplifier l'islam pour les francophones

Foi musulmane Cours 2 croire en Dieu

Foi musulmane Cours 2 croire en Dieu

Chap 2 Section 1

La foi en Dieu comprend quatre éléments : croire en l'existence de Dieu, croire que Dieu est le seul créateur et le seul gestionnaire de l’univers, croire qu’il est le seul qui mérite notre adoration et croire en tous Ses noms et attributs.

Croire en Dieu

Conformément au premier mot révélé «Lis » (S.96 V.1), le musulman doit rechercher la connaissance. Il est ainsi invité à baser sa croyance en Dieu sur des arguments fondés.

Il existe trois types d’arguments qui permettent d’affirmer l’existence de Dieu :
Ceux qui concernent la fitra
Ceux fondés sur la raison
Ceux qui sont portés par révélation.

La fitra :

La fitra n’est autre que la nature profonde de l’homme. C’est un souffle originel, une aspiration naturelle vers Dieu. C’est elle qui lui fait ressentir le besoin de se diriger vers son Créateur :

« Dirige tout ton être vers la religion exclusivement [pour Dieu], telle est la nature (fitra) que Dieu a originellement donnée aux hommes, pas de changement à la création de Dieu. Voilà la religion de droiture ; mais la plupart des gens ne savent pas. » (Sourate 30, Ar-Roum (Les Romains), v30)

L’Homme est croyant en Dieu par nature, il a été créé de telle sorte que la transcendance divine soit innée pour lui :

« Et quand ton Seigneur tira une descendance des reins des fils d'Adam et les fit témoigner sur eux-mêmes : "Ne suis-Je pas votre Seigneur ?" Ils répondirent : "Mais si, nous en témoignons..." - afin que vous ne disiez point, au Jour de la Résurrection : "Vraiment, nous n'y avons pas fait attention" » (Sourate 7, Al-Araf, v172)

Dans ce verset, Dieu nous rappelle l’engagement originel qu’Il a pris des Hommes. Tout individu qui suit l’Islam se conforme à cet engagement. Dans le Coran, on retrouve le terme ‘‘kafir’’ qui ne signifie pas mécréant comme on le traduit souvent, mais négateur, personne qui cache et couvre une chose.

Ce terme est aussi utilisé pour désigner le cultivateur qui cache les graines dans la terre. Ainsi, quelqu’un qui renie l’Islam, renie cet engagement originel, c’est un ‘‘kafir’’ au sens où il cache ce que Dieu à planté dans son coeur.

Dans un hadith rapporté par Al-Boukhârî, le Prophète () explique cette vérité en disant : « Tout enfant naît selon la fitra, ce sont ses parents qui en font un Juif, un Chrétien ou un Zoro-astrien ». Ainsi, l’être humain est naturellement disposé à croire et adorer Dieu l’unique.

On déduit donc qu’un enfant sans influence extérieure reconnaîtra naturellement Dieu, en accord avec le pacte originel et sa prédisposition à adorer son Seigneur.

La Fitra se manifeste généralement dans les épreuves même chez ceux qui se disent athées :

On raconte qu’un athée renia l’existence du Créateur en présence de Jaâfar As-Sadeq (que Dieu l’agrée). Jaâfar lui demanda : « N’as-tu jamais pris la mer ? »

Il dit : « Si »

Il lui demanda : « As-tu vu ses abîmes terrifiants ? »

Il dit : « Oui, un jour des vents terribles se déchaînèrent brisant les navires et noyant les marins. Je me suis accroché à l’une de leurs planches. Finalement cette planche m’échappa et je me suis trouvé en plein remous de vagues qui me jetèrent sur la côte. »

Jaâfar lui dit : « Tu as compté d’abord sur le navire et sur son capitaine, puis sur la planche dans l’espoir du salut. Une fois que tu as perdu toutes ces choses, t’es-tu livré à ta perte ou avais-tu gardé quelqu’espoir de salut ? »

Il dit : « J’ai plutôt gardé l’espoir. »

Il dit : « De qui espérais-tu ton salut ? »

L’homme se tut. Jaâfar lui dit : « Le Créateur est précisément celui dont tu espérais alors ton salut et c’est Lui qui t’a sauvé de la noyade. »

C’est ainsi que cet homme devint musulman.

Cette fitra, souffle originel, nous pousse à croire, mais elle ne suffit pas à elle seul à conduire à une foi saine. Elle a besoin d’être vivifiée et fortifiée par la raison et par la Révélation.

C’est ainsi que certains commentateurs interprètent le verset dans lequel Dieu dit : «lumière sur lumière» (Sourate 24, An Nour (la Lumière), v35).

La première lumière est celle de la fitra, qui nous guide vers Dieu. La seconde est celle de la foi délibérément consentie, d’un acte décisif dans le cheminement vers Dieu et qui est le fait de la raison, guidée par la Révélation.

--------------------------

Questions / Réponse Chap 2 Section 1;


La Fitra ?
La Fitra signifie notre prédisposition totale à croire en Dieu et à l’adorer.
L’homme a besoin de Dieu, ceci est inscrit dans ses gênes et dans sa nature.
Comme le corps a besoin de nourriture, l’âme humaine a besoin d’adoration pour se sentir comblée et apaisée.

Pourquoi donc il y a des gens qui ne croient pas en Dieu ?

Le Hadith que j'ai cité explique les choses. Un enfant est éduqué par ses parents, c'est eux qui l'oriente vers tel ou tel choix de croyance.

Arrivé à l'age de distinction l'homme ou la femme doit faire son propre choix, il est certainement influencé par le choix que ses parents ont fait pour lui mais il a la possibilité d'utiliser sa raison pour choisir le chemin de la vérité.
C'est justement le deuxième section de ce cours.

Sachez qu'Allah n'est injuste envers personne et qu'il donne à chacun les moyens de le retrouver.

Attention : La guidance de Dieu n'est pas arbitraire ! Allah guide ceux qui font l'effort de se diriger vers Lui.
"Et quant à ceux qui luttent pour Notre cause, Nous les guiderons certes sur Nos sentiers. Allah est en vérité avec les bienfaisants. (69)" Sourate 29

--------------------------

Chap 2 Section 2

La raison nous guide vers Dieu:

On conçoit très aisément l’existence de Dieu par la raison. Le contraire est inconcevable et irraisonnable.

En effet, existe-t-il le moindre effet sans cause ? Peut-on seulement imaginer qu’à partir de rien il s’est formé, sans aucune intervention, tout ce que l’on peut observer comme paysages et êtres vivants de toutes sortes ? Peut-on croire que tout ceci est le fruit du hasard ? Non bien sûr et c’est à ce propos que Dieu nous interpelle dans le Coran :

« Ont-ils été créés à partir de rien ou sont-ils eux les créateurs ? Ou ont-ils créé les cieux et la terre ? Mais ils n'ont plutôt aucune conviction. Possèdent-ils les trésors de ton Seigneur ? Ou sont-ils eux les maîtres souverains ? » (Sourate 52, At-Tur, v35-36)

Jâbir ibn Mu’tam () raconte qu’alors qu’il était encore polythéiste, il entendit le Prophète () réciter ces versets, il dit alors : « Mon cœur était près de s’envoler, c’était la première fois que la foi s’installa dans mon cœur ».

L’imam Al Ghazali a dit : « Rien n’est plus évident que l’existence de Dieu car tout ce qui se trouve dans les cieux et sur Terre est une preuve de l’existence de Dieu. ». En effet, il suffit de méditer sur la nature et l’harmonie parfaite de la création et sur ses miracles pour comprendre qu’elle ne peut-être que le résultat de la puissance et de la sagesse divine. Ainsi, le Très-Haut nous invite souvent dans le Coran à porter notre attention sur la création, comme dans les versets suivants :

« Ne considèrent-ils donc pas les chameaux, comment ils ont été créés, et le ciel comment il est élevé, et les montagnes comment elles sont dressées, et la terre comment elle est nivelée (aplatie) ? » (Sourate 88, Al-Ghashiyah (L’enveloppante) v17-20)

« Certes il y a dans la création des cieux et de la terre, dans l'alternance de la nuit et du jour, dans les navires qui voguent en mer chargés de précieuses denrées, en l'eau qu'Allah précipite des nuées pour revivifier le sol desséché, dans les êtres pullulant sur terre, dans les mouvements programmés des vents et dans les nuages soumis entre ciel et terre, il y a dans tout cela des signes évidents pour ceux qui savent en déceler le sens ! » (2:164)

Le Créateur nous expose Ses signes (ayat) dans la création et les complètent par d’autres Signes, qui sont les ayat de la Révélation (terme généralement traduit par « versets »)

--------------------------

Chap 2 Section 3

La révélation

L’être humain doit accepter la limitation de sa raison comme il accepte la limitation de tous ses sens.

La révélation est le moyen le plus crédible qui nous permet d’accèder à des informations inaccessibles par la Fitra et par la raison, le Coran et la Sunna sont nos deux moyens pour connaître Dieu et l’adorer correctement.

Elle vient répondre au besoin de croire en nous donnant la shari’a (La voie à suivre).

La révélation nous donne une connaissance des réalités, en terme de croyance (attributs de Dieu, les anges, les Prophètes, le Jugement Dernier, le Paradis, l’Enfer etc.) à laquelle nous n’aurions pu accéder ni avec nos sens, ni avec notre raison limitée.

--------------------------

Questions / Réponses Chap 2 Section 3

Pourquoi limiter sa raison ?

Non il ne faut pas limité la raison mais il faut admettre que notre raison est limitée. Arrivé à certaines limites la raison ne fonctionne plus correctement.

Exemple : l'infini ? Que dit la raison sur l'infini ?

Aussi la raison ne peut pas connaitre à elle seul l'être divin. Elle a besoin de la révélation.

--------------------------

Chap 2 Section 4

L’athéisme

La plupart de ceux qui ne veulent pas se conformer aux commandements de Dieu et qui cèdent devant leurs passions disent qu’ils ne sont pas croyants pour justifier leurs actes. « un athéisme de désire et de passion et non pas un athéisme de réflexion et de raison »

« Ils sont trop asservis à leurs passions charnelles et à leur amour des biens de ce monde pour accepter de croire à un seul Dieu qui lui demanderait compte un jour de ses paroles et de ses actions les plus insignifiantes à ses yeux. » Pr Salaheddine Kechrid.

En occident, les athées avaient un problème avec l’église et non pas avec Dieu. Cette institution qui était pour l’injustice et contre la justice, pour l’ignorance et contre la science, pour les rois et contre les peuples, avec l’obscurantisme et contre la lumière de la pensé.

L'islam n'a jamais connu cette situation à travers son histoire, il a toujours encouragé la science et la recherche.

--------------------------

Questions / Réponses Chap 2 Section 4

Un athé pur l être par manque de connaissance ou de mauvais ou pas de guide spirituel ?

Oui c'est possible mais c'est très rare de nier l'appel de sa Fitra, les arguments de sa raison, les textes révélés juste par manque de connaissance.

Oui on peut être déçus par certains pratiquants d'une religion mais ce n'est forcément pas une raison de nier Dieu.

beaucoup de personnes se disent agnostiques maintenant : ils croient en un créateur, un initiateur mais ne le connaissent pas et ne veulent surtout pas qu'Il interviennent dans leur vie de tous les jours ...

--------------------------

Chap 2 Section 5

Croire qu’il est le seul qui mérite notre adoration et notre obéissance

Il s’agit de reconnaître et d’être persuadé que Dieu est la seule divinité digne d’être adorée.

L’adoration est un terme qui ne doit s’appliquer qu’à Dieu. Il signifie porter un amour sans limite. Cet amour, emprunt d’admiration et d’exaltation, pousse ceux et celles qui l’éprouvent à se soumettre au Très-Haut puisqu’Il est le seul qui le mérite.

Croire que Dieu est le créateur doit, inévitablement, mener à croire à qu’Il est le seul qui mérite notre adoration et notre obéissance. En effet, si nous admettons qu’Il est le seul créateur, le seul maître…comment peut-on accepter d’adorer autre que Lui ou d’en adorer d’autres avec lui ?

Ainsi, nous pouvons distinguer trois catégories de personnes :
Celles qui renient l’existence de Dieu

Celles qui croient en Son existence et savent qu’Il est l’unique Seigneur mais qui vont se soumettre à leurs passions et donc associer d’autres divinités à Dieu

Celles qui croient en Dieu en tant qu’unique Seigneur et unique divinité et qui L’adorent et ne se soumettent qu’à Lui.

« Dis : "Louange à Dieu et paix sur Ses serviteurs qu'Il a élus !" Lequel est meilleur : Dieu ou bien ce qu'ils Lui associent ?
N'est-ce pas Lui qui a créé les cieux et la terre et qui vous a fait descendre du ciel une eau avec laquelle Nous avons fait pousser des jardins pleins de beauté. Vous n'étiez nullement capables de faire pousser leurs arbres. Y a t il donc une autre divinité avec Dieu ? Non, mais ce sont des gens qui Lui donnent des égaux.
N'est-ce pas Lui qui a établi la terre comme lieu de séjour, placé des rivières à travers elle, lui a assigné des montagnes fermes et établi une séparation entre les deux mers. Y a-t-il donc une autre divinité avec Dieu ? Non, mais la plupart d'entre eux ne savent pas. N'est-ce pas Lui qui répond à l'angoissé quand il L'invoque, et qui enlève le mal, et qui vous fait succéder sur la terre, génération après génération. Y a-t-il donc une autre divinité avec Dieu ? C'est rare que vous vous rappeliez !
N'est-ce pas Lui qui vous guide dans les ténèbres de la terre et de la mer, et qui envoie les vents, comme annonciateurs de Sa Miséricorde. Y a-t-il donc une autre divinité avec Dieu ? Dieu est Très Elevé au-dessus de ce qu'ils [Lui] associent.
N'est-ce pas Lui qui commence la création, puis la renouvelle, et qui vous nourrit du ciel et de la terre. Y a-t-il donc une divinité avec Dieu ? Dis : "Apportez votre preuve, si vous êtes véridiques !" » (Sourate 27, An-Naml (les fourmis), v59-64)

« C’est Dieu qui fait fendre la graine et le noyau : du mort Il fait sortir le vivant, et du vivant, Il fait sortir le mort. Tel est Dieu. Comment donc vous laissez-vous détourner ?
Fendeur de l’aube, Il a fait de la nuit une phase de repos ; le soleil et la lune pour mesurer le temps. Voilà l’ordre conçu par le Puissant, l’Omniscient.
Et c’est Lui qui vous a assigné les étoiles, pour que, par elles, vous vous guidiez dans les ténèbres de la terre et de la mer. Certes, Nous exposons les preuves pour ceux qui savent !
Et c’est Lui qui vous a créés à partir d’une personne unique (Adam). Et il y a une demeure et un lieu de dépôt (pour vous) Nous avons exposé les preuves pour ceux qui comprennent.
Et c’est Lui qui, du ciel, a fait descendre l’eau. Puis par elle, Nous fîmes germer toute plante, de quoi Nous fîmes sortir une verdure, d’où Nous produisîmes des grains, superposés les uns sur les autres ; et du palmier, de sa spathe, des régimes de dattes qui se tendent. Et aussi les jardins de raisins, l’olive et la grenade, semblables ou différents les uns des autres. Regardez leurs fruits au moment de leur production et de leur mûrissement. Voilà bien là des signes pour ceux qui ont la foi.
Et ils ont attribué des associés à Dieu : les djinns, alors que c’est Lui qui les a créés. Et ils Lui ont inventé, dans leur ignorance, des fils et des filles, Gloire à Lui ! Il transcende tout ce qu’ils Lui attribuent.
Créateur des cieux et de la terre. Comment aurait-Il un enfant, quand Il n’a pas de compagne ? C’est Lui qui a tout créé, et Il est omniscient.
Voilà Dieu, votre Seigneur ! Il n’y a de divinité que Lui, Créateur de tout. Adorez-Le donc. C’est Lui qui a charge de tout. » (Sourate 6, Al-An’am (les bestiaux), v95-102)

Comme nous pouvons le constater, les Hommes à travers les siècles ont, peu à peu, dévié dans leur adoration. La mission des différents Prophètes fut de dénoncer les fausses croyances polythéistes et de rappeler les hommes au monothéisme pur.

Ainsi leur but était principalement d’appeler à l’unicité divine et à enraciner dans le cœur des Hommes l´exclusivité dans l´adoration de Dieu comme en témoigne ce verset :
« Et nous n’avons envoyé aucun Messager avant toi à qui Nous n’ayons révélé : « Point de divinité en dehors de Moi. Adorez-Moi donc ». (Sourate 21, Al-Anbiya (les prophètes), v25)

Des actes allant à l’encontre de ces principes fondamentaux sont commis par certains musulmans et des fausses croyances persistent toujours.

L’adoration ne se limite donc pas à des actes cultuels (la prière, le jeûne…) mais elle est d’abord et avant tout un mouvement du cœur qui aime à tel point qu’il se soumet et pousse le corps à agir dans le bon sens.

L’adoration c’est essentiellement l’acte du cœur comme l’amour, l'espoir, la crainte, l’invocation, la soumission, …

Il est aussi important de veiller à éviter tout associationnisme (chirk) dans les actions quotidiennes. Ainsi, invoquer, implorer, obéir inconditionnellement ou se prosterner à autre que Dieu, … tout cela va à l’encontre de la notion de tawhid (unicité).

De la même manière nos paroles doivent être conformes au tawhid, dire à quelqu’un : « Je ne compte que sur toi » n’est pas correct, il faudrait plutôt dire « Je compte sur Dieu, ensuite je compte sur toi ».

--------------------------

Chap 2 section 6

Croire en tous Ses noms et attributs. (Asma’Allahi was-Sifatih)

Comme nous venons de le voir, Dieu existe, il est Le seul maître, Le créateur de toute chose et Il est Le seul qui soit digne d’être adoré… Mais qui est-Il ? Comment Le connaître ?

Pour répondre à ces questions nous devons croire aux noms et attributs de Dieu. En effet, Dieu est inaccessible à nos sens, mais il est perceptible par nos cœurs et nos raisons ; il se manifeste à nous à travers Ses Noms et Ses Attributs. A ce propos, Il dit :
« [180] C’est à Dieu qu’appartiennent les plus beaux Noms. Servez-vous de ces Noms quand vous L’invoquez ! Éloignez-vous de ceux qui les profanent et qui seront rétribués selon leurs actes. » 07. Sourate des Murailles (Al-A‘râf)

On peut se demander ce que signifie la croyance aux noms et attributs de Dieu ? Voilà la réponse d’Ibn Taymiyya : « Croire en Dieu, c’est d’abord croire à la description que Dieu a donné de Lui-même dans Son Livre et à celle que Son envoyé Muhammad en a faite, et cela sans déformation, sans négation, sans s’interroger sur le comment des choses et sans recourir à des comparaisons ; Dieu n’est comparable à rien. » C’est ainsi que les savants de Ahl as-sounna wal-djama’a ont compris les attributs de Dieu.

Le Prophète () a dit « Dieu a quatre vingt dix neuf Noms, cent moins un. Celui qui les retiendra (cernera) entrera au Paradis. Dieu est impaire, il aime l’impaire » (Rapporté par Bukhari et Muslim)

Par exemple, Al-‘Alim est un nom (l’Omniscient) et c’est en même temps un attribut (qui signifie que Dieu sait tout, depuis toujours et pour toujours, sa science est éternelle, sans début ni fin et elle englobe tout l’aspect général comme le détail).

Les attributs de Dieu et de Ses créatures portent parfois les mêmes noms sans pour autant que cela signifie une ressemblance entre Dieu et Ses créatures, et ce conformément à Sa parole :
« N’attribuez donc pas à Dieu des semblables. Car Dieu sait, tandis que vous ne savez pas. » (Sourate 16, An-Nahl (les abeilles), v74)
« Il n'y a rien qui Lui ressemble ; et c'est Lui l'Audient, le Clairvoyant. » (Sourate 42, As-Shoura (la consultation), v11).

Ce dernier verset est central car la première partie du verset « Rien ne Lui est semblable » écarte toute possibilité de comparaison. Prise toute seule elle peut donner l’impression que toute connaissance de Dieu est inaccessible à l’esprit humain. A première vue, cela nous amènerait donc à un agnosticisme (doctrine selon laquelle on ne peut rien dire de Dieu puisqu’Il est au-delà de ce que nos sens peuvent percevoir).

"""""""""""""""""""""""""""""
Tout ce que tu te représentes comme étant Dieu, Dieu lui est absolument différent.
"""""""""""""""""""""""""""""

La seconde partie, « Il est l’Audient, le Clairvoyant », prise seule, quant à elle, présente deux caractéristiques de Dieu que l’homme possède également. Elle peut donner à première vue, l’impression, qu’il existe une forme d’anthropomorphisme (le fait de se représenter Dieu à l’image de l’être humain), qui est l’inverse de l’agnosticisme.

La force de ce verset est d’avoir ces deux parties, qui se complètent et donne ainsi une possibilité à l’esprit humain d’admettre des Attributs divins, sans pour autant qu’il puisse Le comparer à aucune de Ses créatures. C’est uniquement ainsi qu’on peut atteindre une foi authentique.

Les règles à retenir en ce qui concerne les Noms et Attributs de Dieu sont les suivantes :

- Il faut reconnaître tous les Noms et Attributs que Dieu s’est attribué ou que Son Prophète () lui a attribué sans en ajouter d’autres.

- Il faut y croire sans les nier, les déformer, s’interroger sur le comment ou recourir à des comparaisons.

""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""
La foi en Dieu consiste à le connaître et croire fermement en Lui.
Nous croyons ainsi, fermement, que tous les attributs de perfection qui conviennent à la magnificence de Dieu Lui reviennent obligatoirement.

Aucune langue humaine ne peut contenir les sens et la réalité de Dieu Allah ().

Nous croyons fermement qu'il est impossible de Lui attribuer n'importe quel défaut ne convenant pas à Sa magnificence et à Sa grandeur. « [60] Ceux qui ne croient pas à la vie future représentent l’image du mal ; tandis que Dieu représente la perfection suprême. Il est le Tout-Puissant, le Sage. » 16. Sourate des Abeilles (An-Nahl).

Dieu a des attributs de perfection qui représentent l'axe sur lequel repose l‘unicité et la seigneurie infinie.

Dieu existe depuis toujours jamais sans avoir commencé et existera à jamais.

Il est tout à fait différent et indépendant de Sa création.
Il ne ressemble pas à Ses créatures,

Il ne faut jamais établir de parallélisme entre Allah () et Ses créatures

II est unique dans Ses qualités et Ses actions,

II n'a pas de fils, de femme ou de partenaire.

II possède le Pouvoir et la Connaissance dans sa totalité, La Volonté absolue. Il est Vivant et possède la Vie complèt. Il possède la Vue, l'Ouïe, la Parole.

Il est Le Parfait et n’a aucun défaut.

II a la capacité de tout faire. II peut choisir de faire une chose ou de ne pas la faire.

Sa création a besoin de Lui et Il n’a pas besoin de sa création.

Le monde ne pourrait s'être produit de lui-même car nous savons par les règles de la logique que tout effet a une cause. Dieu est la cause initiale de la création.

Comme l'univers a eu besoin, pour sa création, de l'Être Suprême Allah, il a, à chaque moment, besoin de Lui pour sa pérennité.
L'univers a eu un commencement dans le temps. Dieu ne subi pas le temps qui est l’une de Ses créations. Il n’a ni commencement ni fin, Il est le premier et le dernier.

Il est l’unique Créateur, l’unique Gestionnaire de l’Univers. S'il y avait d'autres, Il n’aurait pas pu agir et décider librement. »
--------------------------

Pour finir je vous offre ce cadeau : Un Hadith sublime :

Le Prophète a dit : « Allah a dit: «...Ô Mes serviteurs ! Vous êtes tous affamés, excepté ceux que J'ai nourris: alors demandez-Moi votre subsistance et Je vous la donnerai ! Mes serviteurs ! Vous êtes tous nus, excepté ceux que J'ai vêtus: alors demandez-Moi de vous vêtir et Je vous vêtirai! ... Ô Mes serviteurs ! Un tort venant de vous ne saurait M'atteindre : vous ne pourriez Me nuire! Et vous ne pourriez prétendre M'être utile pour Me faire un quelconque bien! Mes serviteurs! Si le premier être d'entre vous et le dernier, les humains et les Djinn étaient tous aussi pieux que le cœur de l'homme le plus pieux d'entre vous, cela n'ajouterait rien à Mon Royaume ! Mes serviteurs ! Si le premier être d'entre vous et le dernier, les humains et les Djinn étaient tous aussi débauchés que le cœur de l'homme le plus pervers d'entre vous, cela ne diminuerait en rien Mon royaume. Ô Mes serviteurs ! Si votre premier et votre dernier, les humains et les Djinn se tenaient tous debout au même endroit pour Me faire une requête, et si J'accordais à chacun ce qu'il demande, cela ne diminuerait en rien ce que Je possède, pas plus qu'une aiguille enfoncée dans la mer ne diminue celle-ci!...» (Rapporté par Mouslim)

--------------------------

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article